Mais de quelle réussite parlons-nous?

Ces dernières années, plusieurs chercheurs du milieu de l’éducation ont souligné l’importance de mesurer les effets de nos pratiques pédagogiques sur les apprentissages des élèves. Pensons simplement à l’incontournable classement de Hattie ou,  plus près de nous, aux travaux de Steve Bissonnette sur l’efficacité de l’enseignement.

Cette évolution vers une démarche plus rigoureuse en éducation, centrée davantage sur les résultats, a permis un virage essentiel au regard de la mise en œuvre d’interventions pédagogiques plus susceptibles que d’autres d’avoir un effet positif sur l’apprentissage des élèves. Nous avons adopté une approche plus réflexive, avons sorti la tête de nos manuels scolaires (enfin) pour engager des discussions d’équipe autour de questions fondamentales comme celle-ci: exposons-nous nos élèves aux meilleures interventions possibles?

Toutefois, comme bien des courants qui portent leur dérive, cette tendance marquée vers la performance scolaire des élèves – la fameuse note – a occulté  l’essentiel, soit la question des finalités éducatives. Quelle est donc cette définition de la réussite qu’ont retenue des chercheurs réputés comme messieurs Hattie et Bissonnette? Et puis, pourquoi faudrait-il absolument associer la  notion de résultat à la note au bulletin? Qu’ont-ils tant à dire, ces chiffres, sur la compétence de nos élèves?

Pour poursuivre la réflexion, je vous invite à prendre connaissance de la toute première politique de la réussite éducative que le Gouvernement du Québec a annoncée en juin dernier, politique éducative qui, semble-t-il, traiterait d’une nouvelle approche pour aborder la réussite au Québec.

Lien : http://monurl.ca/893b

En attendant d’en savoir davantage sur « l’atteinte du plein potentiel de toutes et de tous » (Politique de la réussite éducative, MEES, 2017), voici des propos éclairants de l’OCDE au sujet de la finalité des apprentissages en littératie :

« La littératie, c’est comprendre et utiliser des textes écrits, mais aussi réfléchir à leur propos, pour réaliser ses objectifs personnels, développer ses connaissances, ses potentialités, et participer à la vie en société. »
(OCDE, 2001)

 

Bonne réflexion!

Formations offertes

Selon le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, un enseignant qui s’engage à mettre à jour et à enrichir sa pratique professionnelle en ayant recours à de la formation continue, dispose d’une variété de moyens. La formation par les collègues, la formation à l’université et le partage d’expériences pédagogiques sont autant de moyens qui représentent un éventail de possibilités.

La Commission scolaire de Montréal offre plusieurs formations institutionnelles à ses enseignants cette année.

En français, plusieurs formations sont encore disponibles :

Titre de la formation Date Places disponibles Contenu
Pour m’aider à planifier en français 1 novembre 15 Outiller les enseignants à la planification et à l’évaluation en français du primaire. En pm, soutenir les enseignants dans leur planification.
Le vocabulaire comme levier d’apprentissage dans toutes les disciplines 28 novembre 20 La formation permettra aux enseignants de s’approprier différentes stratégies pour enseigner le vocabulaire qui servira à apprendre et comprendre des concepts dans toutes les disciplines.
Les premiers apprentissages en lecture et en écriture – 1er cycle 28 novembre 20 Exploration du processus par lequel les enfants apprennent à lire et à écrire et des facteurs sur lesquels on doit intervenir pour un apprentissage réussi du langage écrit.

Appropriation de diverses pistes d’enseignement favorisant le développement des compétences à lire et écrire des élèves du premier cycle du primaire.

Lecture et écriture interactives en français 5 décembre 17 Permettre aux enseignants de s’approprier des dispositifs qui soutiennent le développement de la lecture et de l’écriture.
Vous trouverez toutes ces offres de formation sur le site des Services Éducatifs de la commission scolaire : http://serviceseducatifs.csdm.qc.ca/
Inscrivez-vous, on vous attend !!!

Livres à structure Cause-Conséquence

Cause- conséquence

Voici une liste de livres qui présentent une structure particulière. Cause-conséquence.  Il arrive un événement qui en entraine un autre et un autre et ainsi de suite.

Vous n’avez qu’à cliquer sur le titre en bleu pour accéder aux listes.

Livres cause conséquence

Cet article est aussi présent sur le site Bibliographies de la CSDM. Allez visiter ce site si vous êtes à la recherche de titres en littérature jeunesse pour enseigner dans toutes les matières.  Parlez de ce site à vos collègues, abonnez-vous au site.  J’aimerais atteindre 100 membres pour Noël.  Pour le moment, nous sommes 75.  Ce serait un superbe cadeau pour moi et mes collègues d’atteindre notre objectif.

Julie Mx, conseillère pédagogique généraliste, CSDM

Les manipulations syntaxiques : des outils d’apprentissage en grammaire

Les manipulations syntaxiques sont des outils essentiels pour l’apprentissage de la grammaire en français, et ce, dès le 1er cycle du primaire. Elles s’appliquent à des mots ou à des groupes de mots.

Les manipulations syntaxiques devraient être introduites graduellement selon les connaissances à l’étude, prescrites dans la progression des apprentissages (PA). Il y a cinq manipulations syntaxiques :

  • l’addition (ou l’ajout);
  • le remplacement ;
  • l’effacement ;
  • le déplacement ;
  • l’encadrement.

Pour en savoir plus sur chacune d’elles, lisez l’article Les manipulations syntaxiques dans la Banque de dépannage linguistique de l’Office québécois de la langue française.

Les manipulations syntaxiques sont utiles pour :

  • identifier la classe d’un mot et ainsi savoir s’il varie en genre, en nombre ou en personne;
  • déterminer la fonction d’un groupe de mots dans une phrase;
  • déterminer la fonction des mots dans un groupe de mots;
  • savoir si une phrase est bien construite (présence des deux constituants obligatoires de la phrase);
  • ponctuer correctement;
  • enrichir des phrases, etc.

Pour connaître ce à quoi peut servir chaque manipulation, cliquez ici. .

Lire entre les lignes dès l’âge de 4 ans

Tout au long de la scolarité de l’élève, la lecture demeure un outil d’apprentissage essentiel. Pour s’approprier l’ensemble d’un texte, l’élève doit être habile à exploiter tant l’information explicite qu’implicite. Que ce soit pour résoudre un problème ou approfondir sa compréhension d’un texte, le lecteur doit être en mesure de saisir des informations qui n’y sont pas clairement écrites. La compréhension d’inférences est une habileté qui peut être entraînée avant l’entrée à la maternelle.

Voici un article très intéressant si le sujet des inférences vous préoccupe en tant que pédagogue:

http://rire.ctreq.qc.ca/2017/09/lecture-prescolaire/

Vous pourrez également compléter vos informations sur les inférences par la lecture d’une série de deux articles écrits par Nathalie Rioux, enseignante à l’école Des Nations de la CSDM, dans les numéros 22 et 23 de la revue numérique Le Pollen.

Vous pouvez vous abonner à cette revue fort pertinente pour les amoureux de littérature jeunesse. On y propose des réseaux littéraires pour tous les cycles du primaire avec des pistes d’exploitation détaillées ainsi qu’un grand nombre d’articles pédagogiques sur la littérature jeunesse, le préscolaire, la science, la grammaire et plusieurs autres. Cette revue numérique, dirigée par Isabelle Montésinos-Gelet et Marie Dupin de St-André, est d’une grande qualité !

http://diffusion-didactique.scedu.umontreal.ca/blogue/abonnement/

30 août, premières heures de l’atelier d’écriture en première année…

Les conseillères pédagogiques de l’équipe de français au primaire de la CSDM sont très inspirées par l’atelier d’écriture de Lucy Clakins et son équipe de l’Université de Columbia à New York.

Deux enseignantes passionnées et engagées, Isabelle Robert et Martine Arpin, alimentent un blogue de qualité intitulé: L’atelier d’écriture au primaire.  Nous vous invitons à le visiter si vous désirez expérimenter l’atelier d’écriture dans votre classe.  Il déborde de conseils pratiques, de suggestions judicieuses et d’articles intéressants.

Cette semaine, je vous transmets un lien vers un article de Martine Arpin  qui rend hommage aux enseignants qui découvrent leurs petits protégés qui font leur entrée enthousiaste à l’école. Ces élèves ont chacun leur personnalité et transportent un bagage varié de connaissances en écriture.  Très touchant!

30 août, premières heures de l’atelier d’écriture en première année…

Une excellente année scolaire à vous tous, chers enseignants!

Une nouvelle année qui s’amorce

Chers enseignants,

C’est déjà la rentrée!  Nous espérons que vos vacances ont été reposantes et énergisantes et que la saison estivale vous ait apporté son lot de lectures et de découvertes !

C’est le retour en classe et nous allons déposer des nouveautés sur le site. Surtout en écriture avec les ateliers d’écriture et en communication orale. Nous continuerons à alimenter le site tout au long de l’année scolaire.

Nous tenons à souhaiter aux enseignants qui suivent notre blogue une excellente rentrée scolaire !

L’équipe des conseillères pédagogiques :

Catherine Charron, Manon Desrosiers, Linda Fontaine, Diane Gauthier, Nathalie Girard, Annie Gloutney, Gaëlle Welly Kingué-Élonguélé, Geneviève Laberge, Aline Léveillé, Julie Marcoux, Tuyet Nhi Phung, Brigitte Pion, Caroline Smith et Alexandra Thalès

 

Bonnes vacances !

Chers enseignants,

Toute l’équipe des conseillères pédagogiques vous souhaite de très bonnes vacances bien méritées. Que la saison estivale vous apporte son lot de plaisir, de détente, de lectures et de découvertes !

Nous nous retrouverons le 24 août prochain lors de la rentrée. Venez nous rencontrer en grand nombre !

Lieu : CSDM, 3700 Sherbrooke Est et CSDM annexe, 3700 Rachel Est
Quand s’inscrire? 1er juin
Où s’inscrire? Sur le bottin de formations 

  • Formations offertes principalement aux enseignants du primaire et du secondaire ayant une nouvelle tâche.

Allez y jeter un coup d’œil à l’adresse suivante : http://cybersavoir.csdm.qc.ca/rentree/

L’équipe des conseillères pédagogiques :

Catherine Charron, Manon Desrosiers, Linda Fontaine, Diane Gauthier, Annie Gloutney, Geneviève Laberge, Julie Marcoux, Diane Maurais, Tuyet Nhi Phung, Caroline Smith et Alexandra Thalès.