Le partage : prendre le temps de réguler avec les élèves

Un article de Patricia Forget, conseillère pédagogique à la commission scolaire des Samares

La période d’écriture tire à sa fin. Déjà? Le partage permettra de clore l’atelier du jour en faisant réfléchir les élèves. L’enseignante remet aux élèves un texte qu’ils ont écrit avant de débuter la première leçon de cette unité d’écriture. Ces textes ont d’abord permis à l’enseignante de voir là où se situaient ses élèves en tant qu’auteurs de textes narratifs. Aujourd’hui, ces mêmes textes permettront aux élèves de réaliser tous les progrès qu’ils ont faits.

https://atelierecritureprimaire.com/2016/06/22/le-partage-prendre-le-temps-de-reguler-avec-les-eleves/#more-2747

L’atelier d’écriture: l’élève scripteur au cœur de ses apprentissages

Depuis quelques années, une enseignante de 1re année, Isabelle Robert, a amorcé le renouvellement de ses pratiques en écriture en s’inspirant des propositions du Teachers College Reading and Writing Project (TCRWP). Les réflexions qu’elle a déclenchées avec des collègues, les formations auxquelles elle a participé et les expérimentations qu’elle a menées en classe ont fait d’elle une importante personne-ressource à la Commission scolaire des Samares. Impressionnée par les pratiques efficaces de cette enseignante, l’équipe des conseillers pédagogiques de français, composée de Patricia Forget, de Suzanne Hétu et de Réal Ouellet, a voulu mener un projet de recherche-action pour approfondir la démarche qu’elle avait adoptée.

Lire l’article

http://www.lecture-ecole.com/bulletin/liens_no_neuf/b_eleve_scripteur.pdf

Comment réduire les difficultés des élèves en orthographe ?

Daniel Daigle et ses collaborateurs de l’Université de Montréal ont réalisé une étude qui permet de tirer des conclusions utiles pour l’enseignement de l’orthographe. Sur quelles propriétés des mots (phonologiques, morphologiques et visuelles) devrions-nous attirer l’attention de nos élèves?

Voici un article de Lucie Barriault qui nous présente les grandes lignes de cette recherche.

 Lire l’article

http://rire.ctreq.qc.ca/2017/02/difficultes-orthographe/

Suggestion littéraire pour la St-Valentin

Du haut de leur enfance, de petits êtres de fils et de chair nous livrent leur réflexion sur un thème dont on ne se lassera jamais.

Mais qu’est-ce donc que d’être amoureux?

« Abel, lui, savait qu’on tombait. On tombait amoureux. Salomé était souvent tombée à vélo, mais à Moureu, jamais! »

Rebecca Dautremer nous offre avec cet album, tout de rose de rouge et de lumière vêtu, une œuvre délicate, tendre, drôle et poétique composée de jeux de mots comme seul le doux monde de l’enfance sait en créer…

Avec L’amoureux, vous suivrez avec vos petits loups le cours de la pensée des copains de Salomé qui tentent tour à tour de répondre à cette épineuse question : amoureux, c’est…

Avis à ceux qui ont conservé leur regard d’enfant : ce livre est un vrai bonheur pour les yeux – Oh! Et le cœur.

Mais ne vous y trompez pas : sous cet univers féérique se cachent les mystères du sentiment amoureux que l’auteure a su révéler subtilement grâce à la finesse de sa plume. Dans ce livre, image et texte sont imbriqués admirablement bien pour porter le propos.

Bien plus donc qu’une simple ode à l’amour, ce livre traite de thèmes complexes comme l’amitié et l’intimidation… et c’est pour cela qu’il devrait se retrouver entre les mains tant des petits que des grands.

Qui sait, ce sont peut-être les enfants qui ont quelque chose à nous apprendre  à ce sujet?

Des idées pour une animation en classe ?

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que cet album nécessite absolument un accompagnement de la part de l’enseignant. Il pourra bien entendu être abordé différemment en fonction de l’âge des élèves. Rappelez-vous simplement d’être à l’écoute de votre groupe-classe et de bien préparer la discussion[1].

Pourquoi ne pas mener une lecture théâtrale à haute voix – ce texte s’y prête si bien – pour donner vie aux personnages de cet album. Ensuite, engagez une discussion avec vos élèves autour de la fin ouverte qui vous est offerte par cette histoire…

Puisque la lecture de ce texte se fait aussi par l’image, saisissez cette opportunité pour approfondir le sens de l’histoire avec vos élèves et leur rappeler l’importance du rapport texte/image.

A la recherche de d’autres suggestions littéraires sur les thèmes de l’amour, de la tendresse et de l’amitié?

Cliquez sur ce lien: RP-Albums-St-Valentin (3)

[1] Critères d’évaluation en lecture : réagir, comprendre, interpréter, apprécier.

 

 

Attention à l’anxiété de performance

Beaucoup d’enfants connaissent bien le stress qui survient avant un exposé oral, un examen et autres évaluations, sans que cette réaction normale d’anxiété ne mine leur vie quotidienne.  Pour d’autres, la réussite scolaire et l’obtention de résultats élevés peuvent être investies d’une valeur si importante qu’elles entraînent un niveau de stress démesuré.

De plus en plus d’enfants souffrent de ce que l’on appelle l’anxiété de performance. Qu’est-ce que l’anxiété de performance?  Quelles sont les conséquences à l’apprentissage?  Comment intervenir?

Lire l’article

http://enfantsquebec.com/2015/05/10/attention-a-lanxiete-de-performance/

Comment favoriser une transition réussie des apprentissages sur l’écrit entre la maternelle et la 1re année du primaire?

Quels modèles d’organisation et de collaboration d’équipes-écoles favorisent une transition réussie des apprentissages en écriture entre la maternelle et la 1re année?

Catherine Turcotte et Nathalie Prévost, deux membres de l’équipe de recherche ADEL, ont mené une étude auprès d’écoles en milieu défavorisé. Elles ont dégagé des pistes pouvant guider la mise en œuvre d’une meilleure transition.

Lire l’article

http://rire.ctreq.qc.ca/2017/01/transition-ecrit/

 

Apprendre le sens des mots : un défi pour plusieurs enfants

Apprendre de nouveaux mots peut sembler facile lorsqu’on est un lecteur expert. Pourtant, la réalité est tout autre pour les élèves et surtout pour ceux issus des milieux défavorisés.

Dans son article, Lucie Barriault présente les résultats d’une thèse doctorale traitant de cette question.

Lire l’article

http://rire.ctreq.qc.ca/2016/11/vocabulaire/

 

L’enseignement du vocabulaire à l’école

Combien de mots pensez-vous maitriser ? Une personne ayant une très bonne culture maitrise environ 20 000 familles de mots (moyenne autour de 10 000) (Anctil, 2016). À l’école primaire, on enseigne environ 400 mots par année à un élève. Comment alors lui en enseigner plus ? Quelles activités utiliser ? Les mots envoyés à la maison, est-ce du vocabulaire ? Est-ce suffisant ?

Vous voulez lire l’article d’Annie Gloutney, cliquez sur le lien ci-dessous.

L’enseignement du vocabulaire