Aliments offerts à l’école

La Politique pour une saine alimentation au CSSDM

La politique concerne…

l’offre alimentaire à l’école, c’est-à-dire les aliments offerts (vendus ou donnés) aux élèves dans tous les points de services alimentaires ( services de garde, traiteurs, cafétérias, cafés scolaires, salles du personnel, etc.) et quel que soit le but de l’activité (campagne de financement, collations etc.).

 

Ainsi, les écoles doivent offrir, en tout temps, des aliments nutritifs. Toutefois, les milieux, qui le désirent, peuvent faire des exceptions à quelques occasions spéciales dans l’année (voir l’onglet les activités et évènements spéciaux).

 

 

L’école, un milieu de vie sain (le rôle modèle)

Les élèves sont influencés par leurs pairs et par les adultes qu’ils côtoient dans leur milieu de vie. En offrant des aliments sains et en donnant l’exemple lorsqu’ils sont en présence d’élèves, les adultes peuvent influencer les habitudes alimentaires des élèves.

 

La création d’un environnement alimentaire sain nécessite l’appui de tous les intervenants. Ainsi, il est demandé d’éliminer les machines distributrices contenant des friandises et des croustilles et les distributrices de boissons gazeuses dans les salles du personnel. Toutefois, les machines distributrices contenant des produits qui sont conformes au guide nutritionnel du CSSDM peuvent être conservées.

 

La politique exclut…

les aliments apportés de la maison car les parents sont les premiers responsables de l’alimentation de leur enfant.

  • Afin de mettre en place un environnement alimentaire sain, il est possible de demander aux parents, dans un esprit de collaboration, de favoriser les aliments du Guide alimentaire canadien dans les boîtes à lunch. Toutefois, il n’est pas recommandé d’interdire des aliments apportés de la maison.
  • Dans les cas d’allergies alimentaires, enseignez plutôt à tous les enfants à se laver les mains et à ne pas partager d’aliments (voir la section sur les allergies alimentaires).

 

Note : Aussi, aucun aliment appartenant au Guide alimentaire canadien ne devraient être interdits ni retirés de l’offre alimentaire, et ce, afin d’assurer une plus grande variété alimentaire.

 

 Références: