#Me too change des vies

 

Le mouvement #Me too a été repris plus de trois millions de fois sur twitter. Ce mouvement devient viral en 2017 grâce à une actrice du nom d’Alyssa Milano. C’est Tarana Burk  qui a créer le mouvement #Me too en 2006. Un mouvement social qui encourage la prise de parole des femmes victimes de viol ou d’agressions sexuelles. Ce mouvement commença par un simple hashtag #Me too sur les réseaux sociaux.

 

La vie de Tanara 

https://www.biography.com/activist/tarana-burke

Tanara Burk est née en 1973 dans le Bronx. Elle a tout d’abord commencé dans la municipalité de Selma en Alabama. Elle travaille au Black Belt Art and Cultural Center pour développer des programmes artistiques pour les jeunes. En 1996, elle devient éducatrice et rencontre une jeune fille de 13 ans qui lui partage qu’elle a vécu des actes de viol. Tanara elle-même victime de viol lui répondra : Me too (Moi aussi). En 2003, Tanara Burk fonde la campagne Juste Be Inc, l’une des campagnes qui initiera le mouvement #Metoo.

 

La naissance du mouvement #Me too

En 2007, la première prise de parole de la campagne #Me too donnera lieu à d’autres campagnes. Par exemple, il y aura celle de YESALLWOMEN, en 2014. Ces campagnes font ravage sur les réseaux sociaux surtout sur les plateformes comme Twitter ou Instagram. Le mouvement #Metoo a aidé des millions de femmes à dénoncer les viols et les agressions sexuelles subies. Des centaines de marches ont été organisées et un grand nombre d’interviews à travers le monde ont été réalisées. Une célébrité très connue sous le nom de R Kelly a enfin été accusé d’agression et de viol. Avec l’aide du mouvement #Me too, plusieurs femmes ont eu le courage de parler de leurs expériences d’agressions, subies par le chanteur R Kelly. Tanara Burk a participé à la série sur les victimes de R Kelly.

1Millions de femmes s’expriment

En conclusion, ce mouvement a aidé beaucoup de femmes à reconnaitre les injustices qu’elles vivent et à les faire entendre. Ce mouvement a contribué à un sentiment d’empowerment chez les femmes en faisant en sorte qu’elles ne se sentent plus comme victimes mais comme survivantes. Aucune personne ne devrait être victime de pareils actes. Toutes les femmes entendues ont été soutenues à travers le monde, quelque chose qu’elles croyaient ne jamais arriver. Mais ce mouvement a- t’-il vraiment changé le cours des choses envers de millions de victimes? Tous les jours des agresseurs demeurent impunis.

 

Maïté Pires N .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils