La surcharge de travail chez les infirmières

Infirmières aux heures supplémentaire

Depuis des années, les infirmières et infirmiers sont confrontés à de graves problèmes. Le plus important est la surcharge de travail qu’ils ou qu’elles subissent dans les hôpitaux. Cette situation n’a pas encore changé depuis des années malgré les revendications menées par ses personnes.

Nombre de patients et d’infirmières

Selon, les recherches faites, il est prouvé qu’une infirmière doit s’occuper de 169 patients à elle selon >, réagit Nancy Bédard. Selon les critères, le Québec devrait embaucher en moyen 1968 infirmières dans le réseau de santé. Pourtant 1600 infirmières fraîchement diplômées ne travaillent toujours pas dans le domaine de soins infirmiers que ce soit privé ou public. Les infirmières qui décident de rentrer dans le marché du travail sont de moins en moins nombreuses à ne pas occuper un poste à temps plein. Bon nombre d’entre elles refusent carrément les postes parce qu’en acceptant une charge à temps plein, elles ont l’obligation de faire des heures supplémentaires. Le Québec n’utilise pas son plein potentiel de la relève en soins infirmiers. En 2013, 47% des nouvelles infirmières ont décroché un poste à temps plein après l’obtention de leurs diplômes, ce qui représente environ 1300 infirmiers. En 2016, 27% des recrues occupaient une charge à temps complet.

 

La surcharge de travail et les risques de décès
Vie en risque

Voilà plusieurs années que la question des ratios en CHSLD suscite des débats au Québec. Les infirmières de nuit ont souvent plus de 100 résidents à leur charge. Une infirmière devrait s’occuper d’un maximum de 96 usagers la nuit, pourtant ce n’est pas le cas, alors leurs nuits sont mouvementées dans les CHLSD. < On est toujours en déficit de préposés constate M. Begley. Quand il n’y a pas assez de monde, on lève les gens à 5 h pour déjeuner. On n’a pas le choix, sinon ils ne mangeront pas.> < elles se découragent, trouvent la charge trop lourde, et je les comprends.> < je ne blâme pas le personnel, explique Francise Cayer. Je blâme le système pour toute sorte de raisons.> La surcharge du travail infirmier entraîne l’épuisement professionnel et la complexité des tâches allouées aux infirmières contribue à l’insatisfaction des soins aux malades. Dans les unités de chirurgie, chaque patient ajouté à la charge de travail d’une infirmière fait augmenter de 7% le risque qu’un patient meure sous les soins de cette infirmière. Avec chaque patient supplémentaire, l’épuisement chez l’infirmière ou l’infirmier augmente de 23% et l’insatisfaction au travail augmente de 15% (Aiken, Clarke, Sloane, Sochalski, et Hiber en 2002.) Une étudiante canadienne a examiné les taux de mortalité à 30 jours des patients ayant reçu leur congé de grands et de moyens de soins actifs de l’Ontario. Selon une étude canadienne récente, 89% des interruptions peuvent avoir un effet néfaste potentiel sur la sécurité des patients. Le risque de mortalité a aussi augmenté au sein des unités présentant un taux élevé de roulement des patients. La surcharge de travail en soins infirmiers affecte négativement les résultats des patients

 

Les conditions de travail et les insatisfactions des patients

Les infirmières se sont toujours plaignent de leurs surchargent de travail.  L’une des principales raisons est le nombre de patients qui sont attribués à ses infirmières ou infirmiers. Leurs nuits sont vraiment mouvementées avec tous ses patients qui sont à leurs charges. Les infirmières sont trop surchargées. Plusieurs infirmières qui travaillent dans les CHLSD se disent à bout en raison des heures supplémentaires obligatoires et de la surcharge de travail. L’organisation du service influe sur la qualité et le rendement des soins infirmiers.  La qualité et la quantité du personnel infirmier la qualité et le rendement des soins. Il y a aussi l’inefficacité et l’insuffisance du matériel utilisé.

Les réactions et les avis des patients et des infirmiers

Les infirmiers et infirmières ont beaucoup manifesté pour arranger les choses. Les patients également et voici quelques exemples de leurs plaintes. <Une infirmière pour 169 patients, c’est écrit partout que ça n’a pas d’allure>, réagit Nancy Bédard. < On est toujours en déficit de préposés, constate M. Begley. Quand il n’y a pas assez de monde, on lève les gens à 5 h pour déjeuner. On n’a pas le choix, sinon ils ne mangeront pas.> < elles se découragent, trouvent la charge trop lourde, et je les comprends.> < Je ne blâme pas le personnel, explique Francise Cayer. Je blâme le système pour toute sorte de raisons.> < ça sonne, ça sonne, confie anonymement une infirmière qui a 150 patients à sa charge la nuit. C’est vraiment un danger, on fait tout notre possible. > Environ 900 préposés de plus ont été embauchés, selon le ministère. Malgré cela, la situation n’est pas réglée, déplore la FSSS.  

 

Leurs exigences

Ces infirmières veulent du changement. Elles veulent de meilleures primes pour le travail de soir, de nuit et de fin de semaine. Et, tout comme le reste du secteur public, elles revendiquent des augmentations de 3,75% par année pendant trois ans. Elles veulent des créations de postes à temps complet, elles veulent avoir des reconnaissances, des ordonnances collectives, le développement de soins à domicile, les présences d’infirmières dans les groupes de médecins familiaux.

 

Cet article sert à informer les gens. Les infirmiers et infirmières travaillent trop et sont trop poussés par leurs patrons à faire des heures supplémentaires. Elles sont en charge de beaucoup de patients et cela met en risque la santé de ses personnes. Les patients et leurs familles sont insatisfaits et se plaignent.  C’est pour cela qu’elles réclament des changements pour avoir une meilleure situation. Comment serait un avenir sans des infirmiers. Les centres d’hôpitaux seraient un vrai désastre sans ses personnes. Alors leurs situations doivent changer pour que cette possibilité ne se réalise pas. Un avenir sans eux ne serait pas une bonne chose.

Sources

Vie en risque 

Infirmières aux heures supplémentaires

Source1

Source2

Source3

Source3

Source4

Imtihal Hounkponou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils