Des vénézuéliens marchent à Montréal

 

Le 24 janvier 2019 se produit une marche, à Montréal. Où des vénézuéliens expriment leurs colère envers le président Maduro. La communauté vénézuélienne de Montréal et ailleurs dans le monde affirment leurs solidarité envers leurs compatriote.

 

Un appui au compatriote

 

Manifestation

Le peuple vénézuélien vie en se moment, une crise économique et social, qui laisse le pays dans une grande misère. Le président Maduro, accusé de corruption et de narco dictature, prive depuis quelque temps le peuple vénézuéliens de nourriture, de médicament et d’argent. Les pays occidentaux ont élu un nouveau président intermédiaire pour faire chuter Maduro. La communauté vénézuélienne de Montréal, eux, sont en accord avec les pays occidentaux.«Pour nous, la communauté du Venezuela à Montréal, mais aussi partout au Canada, on est très heureux. Ça nous donne espoir pour le futur » dit madame Soraya Venitez. Selon des manifestant, le changement de président ferai changer l’avenir du pays et son état critique.

Aide financière pour le Venezuela

 

Rencontre du groupe Lima

Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, a annoncé qu’il aidera financièrement le Venezuela avec médicament et besoin nécessaire. « Aujourd’hui, le Canada monte en puissance et annonce (une aide de) 53 millions de dollars pour répondre aux besoins les plus urgents des Vénézuéliens sur le terrain, notamment les près de trois millions de réfugiés », a déclaré M. Trudeau. Cela pourra réduire la crise social et économique qu’il y a dans ce pays. Le pays qui en ce moment et entre deux président. D’un côté Nicolas Maduro, dictateur et de l’autre côté  Juan Guaido qui est le président intermédiaire choisis par les occidentaux. Les occidentaux ont élu Guaido, puisque le peuple vénézuélien ont trop souffert du « régime Illégitime de Maduro » laissant une famine et une pauvreté extrême.

 

Lundi le 24 Janvier 2019, Juan Guaido a demandé à la communauté international de ne pas lâcher la lutte pour la libération du pays. Le groupe de Lima, constitué de 13 pays latino américains avec les États Unis puis le Canada, écarte l’usage de force contre Maduro. Ces luttes seront surement le début d’un changement positif. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils