LÉGALISER LE CANNABIS?

Le 17 octobre arrive le jour où les canadiens auront droit de consommer du cannabis partout au Canada.

Résultats de recherche d'images
Des canadiens voulant que le cannabis soit légal.

Le gouvernement met en place cette nouvelle loi dans le but de restreindre l’accès aux jeunes, mettre un terme aux butins criminels et pour la sécurité de la santé permettant aux consommateurs de savoir ce qu’ils s’y fument. Mais d’après-vous, la légalisation de cannabis va-t-elle réellement rentrée en vigueur pour répondre aux buts du gouvernement? Ou c’est parce qu’ils se sont rendu compte que le commerce de drogue peut amasser de grosses sommes? Bien que la date prévu arrive à grand pas, on devrait s’attendre à de nouveaux inconvénients envers notre société et évidemment il y aura de la concurrence entre les criminels et le gouvernement.

Il ne manque que quelques semaines avant le jour de la légalisation. Après quelques dates repoussé, il sera donc possible d’en consommer publiquement à partir du 17 octobre. Des provinces du Canada s’y oppose même à la légalisation car on en craint pour la société canadienne à venir alors que le gouvernement Trudeau insiste. De notre côté au Québec, Philipe Couillard refuse les plantations à domicile, M. Trudeau insiste tout de même.

Résultats de recherche d'images
La mémoire qui s’en va peu à peu.

Tout en consommant cette substance, elle porte des risque de santé surtout en mentalité. La plupart commence en consommer à un jeune âge et l’addiction commence de là alors que le cerveau n’est pas entièrement développé avant l’âge de 25 ans environ. La marijuana ne cause pas de cancer mais elle affaiblie grandement le cerveau dans laquelle elle brûle les cellules et cause des pertes de mémoires ou d’attention. Ces effets peuvent parfois avoir des répercussions sur les activités quotidiennes de la personne, par exemple le travail, les situations d’apprentissage, la conduite d’un véhicule et d’autres situations qui impliquent des gestes ou des actions nécessitant coordination et rapidité. . Les risques circulent même sur les routes, en effet il y a aussi des automobilistes qui consomment du cannabis en conduisant. Plusieurs automobilistes gelés ou soit disons à faible faculté ont déjà été arrêtés et ont de lourdes conséquences. Chez les femmes enceintes, les symptômes sont plus dangereuses, surtout pour le foetus ou à l’allaitement. Le cannabis peut affecter grandement la croissance de l’enfant de même qu’un nouveau né peut faire trembler agressivement tout son corps à certains moments puisque son organisme a besoin du THC dans son sang, des scènes choquantes à ne pas voir!

 

 

Résultats de recherche d'images
Voici à quoi pourrait ressembler une boutique de cannabis.

se procurer du cannabis? Le jour de la légalisation, plusieurs boutiques du gouvernement, la SQDC, seule à pouvoir vendre du cannabis en détails au Québec, s’ouvriront et le client n’aura le droit que de faire des achats ne dépassant pas les 30g  par visite, d’après ce que cite le site Web du gouvernement (encadrementcannabis.gouv.qc.ca) . Le service de livraison du gouvernement sera aussi en vigueur et des compagnies de livraison, qui espère faire profit avec la légalisation, proposera aussi l’expédition de marijuana à domicile, plus rapide que Post Canada. En ce qui concerne l’âge légal, plusieurs débats ont eu lieu pour préciser l’âge permise, soit à 21 ans, soit à 18 ans. Les débats se sont conclu à 18 ans.

Bien sûr, dès la légalisation, on s’attend à ce que les criminels contestent de toutes les façons, peut-être en baissant leurs prix puisque le gouvernement propose le gramme presqu’à moitié prix  que celle du marché noir. En terme de concurrence, le gouvernement gagne. L’odeur du cannabis est plus forte que celle de la cigarette, ce qui va sûrement perturber les opposants et s’il y a lieu, les enfants à proximité. On prévoit aussi que certains consommateurs deviendront dépendant de la drogue, on peut dire l’addiction, peut-être même inciter les autres en consommer.

En conclusion, on sait tous que le ’’buzz’’ sera accessible dès le 17 octobre 2018, mais pour ceux qui en consomment, rappelez-vous les genres de risques que vous vous apprêtez à avoir, ce que vous faites subir à l’organe le plus important chez l’humain, ce qui défini notre intelligence, c’est la rendre malade au fur et à mesure, jusqu’à ce que vous deviendrez malade mentale, donc faites attention à votre cerveau. Que vous ayez 18 ans dans quelques semaines, quelques jours, il est strictement interdit aux mineurs d’avoir du cannabis en main. Seule la SQDC est autorisé à vendre du cannabis en détails avec une limite de 30g par jour/achat. Il y a plusieurs situations que l’on devrait s’attendre plutôt négatives pendants la légalisation, ça reste à voir. Si on pense aux années à venir, de quoi aura l’aire notre société? Aurions-nous l’image de drogué? Serions-nous dépendant du cannabis? Quel est la solution pour notre futur? À mon avis, nous devons laisser les choses se passer. La rendre illégal à nouveau va sûrement provoquer grandement les citoyens.

 

Résultats de recherche d'images
Justin Trudeau ne refuse pas du cannabis.

Saviez- vous que …

Justin Trudeau à déjà fumé du pot?

Voici ce que nous dit notre Premier Ministre :

«J’étais dans un souper sur ma terrasse, chez moi à l’arrière de la maison, il y a quelqu’un qui a pris un joint, il l’a allumé, on l’a passé, j’ai pris une puff et je l’ai passé à la prochaine personne».

 

Écrit par Humberto Diaz Monzon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils