La Musique du Trap

Freda Santana, un rappeur de trap, avec son logo

Dans les pays occidentaux, la musique trap de la nouvelle génération est en train de changer la façon qu’on écoute les chansons et créent différentes perceptions des gens. Comment les artistes qui font du trap sont en train de changer la production et la mentalité musicale partout dans le monde?

Les Migos

Le trap est une forme de musique qui est récemment devenue populaire ,mais elle a une sombre histoire. En Atlanta situé aux États-Unis, l’endroit où plusieures autoroutes des états de l’est passent. Il y a plusieurs transactions de drogue qui se font, on trouve notamment des productions de drogues comme la cocaïne et le marijuana dans des trap houses (un nom donnée pour les maisons où la circulation de drogue est important).En parallèle, les artistes produisent la musique des actions d’à côté. Ces maisons existaient depuis les années 80s ,mais la musique a connu un vrai succès à cause de certains artistes tels que Migos, Chief keef, T.I, Gucci Mane, Future, 2 Chainz et etc. Il y a plusieurs styles dérivées de cet art: Southern hip hop trap, l’afro-trap et la trap d’EDM, toutefois on voit de plus en plus le trap latino avec un  beat reggaeton. Elle commence à prendre une expansion aux niveau international. Par exemple, le Pays-Bas, l’Angleterre, l’Allemagne, le Québec, la Corée du Sud, la France, l’Italie et nos voisins du sud sont quelques pays qui nous livrent leur histoires avec ce genre de musique. Simplement parce que le son ainsi que son rythmes est très appréciées, un sentiment de liberté pour les rappeurs sans utiliser les formats de poésie traditionnelles du rap et des auteurs qui en comprend le mode de vie alors ils les adoptent en y donnant leurs propres interprétations.

Bad Bunny, un rappeur latino

La nouvelle génération de trappeurs veulent passer un message, car ils ont vécus des moments difficiles dans leurs vies. Souvent ils ne sont pas affiliées à des gangs de rue ou un trafic de drogue. Leurs messages sont directes ou subtiles avec une trame qui va amener les gens à écouter et appréciée la chanson. Leurs écrits ont une composition plus excentrique et sont vraiment ouvert face au propos que la société a peur de parler des sujets comme  les crimes, la violence, les drogues, la pauvreté, etc. Voici un bon exemple qui démontre la mentalité de ces poètes modernes, selon l’article de Vix, Farruko, un artist de trap latino, qui dit Worst things are seen in TV series. You can’t criticize today’s youth for making music out of things they are living on the streets. We’re not selling drugs, we’re making music, ». Dans cette article il veut simplement nous faire comprendre que: « les pires choses sont vus à la télévision, tu ne peux pas critiquer la génération d’aujourd’hui de faire la musique sur les choses qu’ils vivent. On n’est pas en train de vendre les drogues, on fait juste de la musique.» La plupart des artistes sont de libres penseurs voulant liberté, mais perçus comme étant des gens peu respectable et fréquentable avec des actions questionnables.  

L’album de Cardi B, une autre rappeuse de trap

Certains pays prend cet ascension musical correctement, mais il y a certains qui ont des sentiments un peu plus négatif envers cet nouvelle industrie. Notamment le Maroc qui est très rebuter envers cet tendance. Parlons également de nos cousin français qui en démontre une grande réticence. Dans l’article de Booska-p, c’est écrit: «De par la simplicité de son modèle, le phénomène a largement participé à vulgariser la pratique du rap et la rendu accessible à n’importe qui. Si l’arrivée d’une nouvelle vague d’apprentis rappeurs n’est pas en soi une mauvaise chose, la faible qualité des morceaux qui en découlent est une conséquence bien plus fâcheuse pour la pérennité du Hip-Hop dans sa globalité.» L’hip-hop et le trap sont venus un peu plus tardivement dans l’industrie musical francophone. Une plaque tournante continuellement en changement, parfois trop rapide sur un sujets controversé. Les pays sous un régime dictatorial ou conservateur avec une réglementation sévères comme le Japon, l’Inde, la Chine, les pays sud-asiatiques et les pays du moyens-orients ont un dégoût amer envers cet univers car il ne représentent aucunement les valeurs voulant être véhiculé. Prenons compte que ce sont des contrées où les citoyens n’ont pas le droit de dire ouvertement leurs opinions. Même si plusieurs adoptent ou tolères le trap beaucoup ont une certaine inquiétude pour l’image véhiculée des origines historiques.

 

En ayant ces informations sur la musique de trap, on se perçoit que la production de musique change tout le temps pour le bon ou pour le pire avec n’importe qui peut être un rappeur se croyant talentueux et faire la musique sans avoir le talent pour en faire. Mais une chose est claire la trap est en train de marquer son pied dans l’histoire de la musique. Je peux vous en parler plus sur ce sujet ,mais c’est à vous de vous en informer plus. Une chose est sûre, les gens commencent de connaître sur cette évolution musicale de notre génération.  

Publié par Gurpreet Kaur

Source photos

Sources pour l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils