La disparition des abeilles

Par Léane Pietroniro. Une disparition d’abeilles importante fait la réaction de plusieurs acupuncteurs du Québec et des changements dans nos assiettes sont inquiétant et ils s’en viennent à grand pas.

3291427200979

Légende : Durant la pollinisation d’une mouche a miel.

Source : http://leplus.nouvelobs.com/

Pour commencer, la disparition des abeilles est un phénomène mondial. Des pertes recensées depuis une quinzaine d’années. L’Amérique du nord-est particulièrement affectée, et au Canada, les apiculteurs perdent en moyenne 25 % de leurs abeilles. L’Ontario est la province la plus touchée : en 2014, les pertes s’élèvent à 58 %, un record ! Et le Québec n’est pas épargné ; la mortalité est deux à trois fois plus élevée qu’auparavant.

Les abeilles à miel en danger

Premièrement, les abeilles domestiques sont menacées, le manque de fleurs et de plantes qui sont la nécessité de la pollinisation ainsi que la production de miel. Ce déclin entraîne plusieurs point négatifs qui cause cette disparition. L’abeille contribue à 80 % de ces espèces et plante à fleurs ce qui cause un débalancement dans l’écosystème et à l’agriculture. Sans, c’est ouvrières notre végétation serait très différente. Voici un extrait qui prouve la réduction du miel pour nous et les apiculteurs : « Aujourd’hui, on est content quand on a 3 kg de miel par ruche. Avant, on

Pouvait avoir des entrées jusqu’à 7 kg par jour quand même ! » — Yves Gauvin, apiculteur à Saint-Hyacinthe.

 

Pollution par pesticides, le maillon indispensable des écosystèmes

Deuxièmement, les porteurs de pollen sont confrontés à plusieurs produits chimiques utilisés dans l’agriculturisme. Ces produits sont toxiques et aucunement écologiques pour l’environnement, ce qui affecte chimiquement les abeilles lors de leurs moments de pollinisation. Les semences de maïs ont contribué aux mortalités d’abeilles observées au Québec et en Ontario, nous informent l’Agence de règlementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada. Les pesticides qu’on utilise pour enrober la semence avant de l’enfouir en terre, affaiblissement le système immunitaire des abeilles et les désorientent. Les abeilles contaminées ne retrouvent plus le chemin de la ruche et meurent seules, parfois à quelques mètres de leurs ruches.

0508pesticide
Légende : L’interdiction de pesticide
Source : http://www.sylvesterproscape.com/
Les ondes des mobiles « fatales » pour nos abeilles

Troisièmement, nous faisons tous et toutes de la pollution électromagnétique, ce qui pourrait avoir un effet sur nos mouches à miel. Cette pollution est la consommation d’appareil électronique ex ; IPhone, IPad, téléphone intelligent qui envoie des ondes magnétiques qui atteignent la vie de ces abeilles en péril. Le comportement des abeilles a changé et il pourrait y avoir un lien précis avec la technologie et la disparition des nos abeilles nous informent le biologiste Daniel Favre, en Lausanne (Suisse).

 

Pour conclure, nous devons faire des changements afin de redonner une vraie vie à ces abeilles qui sont menacées par tous ses facteurs. Réduire les pesticides ainsi que tout autre produits chimiques affectant l’environnement et l’écosystème. Sans oublier de planter des nouvelles fleurs de nectar dans nos entourages ainsi que favoriser la pollinisation. De bonnes décisions amène toujours de bon résultat.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils