Avant l’inscription à l’école (août à décembre)

Intention du moment clé 1 : Faire de la transition à venir une période de continuité dans les expériences et les apprentissages des enfants

La période allant d’août à décembre est un moment propice pour :

  • Prendre contact avec les milieux de garde dans le but d’organiser des activités pour une prise de contact avec l’école ;
  • Diffuser de l’information (dans un langage simplifié et accessible) à l’aide de différents canaux de communication (municipalités, réseau de la santé et des services sociaux, organismes communautaires, services de garde à l’enfance, etc.) ;
  • Faire connaître et publiciser les différents programmes et les dates d’inscription (Passe-Partout, maternelle 4 ans et maternelle 5 ans) ;
  • Sélectionner un outil permettant de connaître les caractéristiques et les besoins de l’enfant et sa famille. Cet outil sera utilisé lors de l’inscription.

Pratiques gagnantes pour améliorer la qualité du moment clé 1 avec le soutien de votre agente de développement en première transition scolaire : 

  • Mettre sur pied et participer à des rencontres de comités sur la première transition scolaire ;
  • Participer à une formation conjointe entre enseignantes et éducatrices sur la première transition scolaire ;
  • Organiser et participer à des 5 à 7 entre enseignantes et éducatrices ;
  • Favoriser la participation des familles plus vulnérables ou plus isolées, notamment via les organismes communautaires du quartier ;
  • Présenter et promouvoir auprès des parents les différentes activités de première transition scolaire qui ont lieu dans le quartier ou sur le territoire ;
  • Réaliser, en dehors des heures de classe, un atelier ou une activité parent-enfant dans l’école (classe, bibliothèque ou gymnase)

Orientations à développer à partir de la période allant d’août à décembre : 

1) Reconnaître que l’enfant est au centre de la transition scolaire et respecter son unicité, son stade de développement et ses besoins. 6) Reconnaître l’expertise des intervenants en petite enfance et leur rôle majeur dans le processus de transition.
2) Tenir compte de la transition qui est aussi vécue par le parent et mettre en place des stratégies pour en améliorer la qualité. 7) Mettre en place des stratégies de collaboration qui permettront de rejoindre non seulement les enfants fréquentant un centre de la petite enfance, mais aussi ceux fréquentant un milieu familial ou une garderie privée, subventionné ou non.
3) Considérer que la transition se vit aussi dans le cadre du service de garde scolaire et prévoir des interventions transitionnelles en ce sens. 8) Impliquer les partenaires des milieux communautaires et municipaux dans les interventions en transition, afin de rejoindre l’ensemble des enfants concernés par la première transition scolaire dans une école.
4) Considérer que les enseignants traversent aussi une période de transition et prévoir des interventions qui leur permettront d’être engagés activement dans le processus. 9) Envisager la première transition scolaire dans une optique de continuité et réduire autant que possible les facteurs de stress.
5) Coordonner le plan de transition à partir de l’école et y développer une culture d’accueil et d’ouverture sur la famille et la communauté. 10) Mettre en place des stratégies et modalités d’intervention particulières pour rejoindre les enfants provenant de familles plus vulnérables.

SOURCES : Activités transition, pratiques prometteuses. (G. Maurice, CS des Navigateurs) ; Cadre de référence montérégien pour soutenir une première transition harmonieuse vers l’école (Groupe de travail régionale en transition scolaire)Guide d’accompagnement à la première transition scolaire à l’intention des acteurs intersectoriels estriens pour favoriser la réussite éducative (Projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie), Pratiques gagnantes pour une transition harmonieuse au préscolaire (CS de la Seigneurie-des-Mille-Îles) ; Recueil d’activités pour favoriser une transition harmonieuse vers la maternelle (une collaboration des Commissions scolaires de l’Estuaire, du Fer, du Littoral, de la Moyenne-Côte-Nord et le Regroupement des CPE Côte-Nord).