Crédits: mkhmarketing Growing Social Media, Flickr, Creative Commons

L’écriture 2.0

« Écrire 2.0: la rencontre de la technologie numérique et de l’enseignement de l’écriture », Christine Boyer, Caroline Bégin, MELS

 CÉcrire20ette page présente un résumé d’un document de vulgarisation de 24 pages, qui  expose les constats issus de quatre recherches d’experts et apporte aux  enseignants  un éclairage sur l’utilisation en classe des outils technologiques, en  particulier du  blogue et du microblogue (Twitter et Twittexte), dans une  perspective  d’amélioration de la qualité du français écrit de leurs élèves.

 

Extraits choisis:

 De nos jours, non seulement les outils offerts par le Web 2.0 font partie de la vie de
nombreux jeunes, mais ils sont également au cœur de leurs routines communicationnelles. Le Web  2.0 est devenu un lieu d’expression, de communication et d’échanges dont le potentiel d’utilisation quotidienne ne cesse de croître. (p.6)

Dans les blogues, les élèves aiment écrire et ils aiment le faire lorsqu’ils ont la possibilité de choisir le sujet. Les outils technologiques peuvent modifier les relations entre les élèves et le personnel enseignant en offrant à l’enseignant une position d’observateur des capacités de l’élève en contexte réel. (p.21)

Le blogue [offre] un contexte d’écriture et d’apprentissage suffisamment significatif pour que les jeunes y voient la pertinence de s’y engager. (p.16)

Une intégration du blogue adéquatement planifiée par l’enseignant [qui devra] préciser ses intentions pédagogiques et planifier les types d’usages qu’il compte en faire[.] Il est important de rappeler que leurs contributions au blogue s’inscrivent dans une démarche d’apprentissage. (p.16)

Le blogue offre le potentiel d’une activité pédagogique permettant l’écriture de
textes courts et variés. Au-delà de l’outil, c’est la façon dont ce média social est
exploité par les enseignants et le soutien que ces derniers apportent aux élèves qui
semblent favoriser l’apprentissage. (p.17)

Cependant, la planification de son intégration en classe, l’aide apportée aux élèves avant et pendant l’activité ainsi que la vigilance des enseignants quant au nombre et à la pertinence des commentaires exprimés de même qu’à la qualité de la langue demeurent des points à prendre en considération. (p.17)

Source: http://www.mels.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PSG/recherche_evaluation/Ecrire2.0_2014s.pdf

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.