Débuter avec des allophones au préscolaire (accueil et régulier)

Durant l’année, plusieurs enseignants vont relever le défi de prendre un contrat au préscolaire accueil, sans pour autant avoir reçu de formation en éducation préscolaire complète ou en enseignement d’une langue seconde.

Les informations et les documents de base que vous trouverez ici vous guideront dans la compréhension de ce qui est attendu lorsqu’on enseigne au préscolaire accueil et au préscolaire régulier avec des enfants en apprentissage du français.

Accueillir en enfant qui ne parle pas français :

S’il est difficile de communiquer avec un enfant dont on ne connait pas la langue, il est encore plus difficile pour l’enfant de s’adapter à un environnement dont il ne connait pas les règles et où il ne comprend pas ce qui lui est dit. Pour l’aider, on peut s’appuyer des documents suivants : la fiche Comment accueillir un enfant qui ne parle pas français et le dépliant Accueillir un enfant allophone au préscolaire régulier qui présentent des incontournables pour aider les enfants à se sentir bien en classe et à apprendre le français. Ce dépliant propose également des pistes pour favoriser la participation des parents, alliés indispensables de la réussite éducative des enfants qui composent votre groupe.

L’éducation préscolaire :

Que l’on soit à l’accueil ou au régulier, le Programme d’éducation préscolaire 5 ans du MEES est la référence en ce qui a trait aux développement des compétences des enfants. On peut les retrouver rassemblées dans ce Tableau-synthèse des compétences au préscolaire 5 ans.

Au Québec, le programme suivi par les enseignants du préscolaire vise le développement global. Il n’y a ni progression des apprentissages, ni de cadre d’évaluation définis comme au primaire et au secondaire. Il s’agit ici d’évaluer régulièrement où en sont les enfants dans différents domaines afin de les amener plus loin dans le développement de compétences liées à ce domaine. Ainsi, même si l’apprentissage du français reste le cœur des activités proposées à travers le développement de la compétence « Communiquer en utilisant les ressources de la langue », il est important de travailler toutes les compétences du préscolaire. Afin de mieux les comprendre et les évaluer, on peut s’appuyer sur le tableau du Développement de l’enfant d’âge préscolaire et le développement de compétences. On y retrouve des manifestations attendues, des pistes de réflexion et d’intervention qui permettent de savoir ce qu’on l’on peut attendre d’un enfant de 5 ans de manière général. Ce tableau est indicatif et les manifestations que les enfants présentent à leur arrivée en classe peuvent varier en fonction de la manière dont les parents conçoivent l’éducation de leurs enfants. Des variations culturelles peuvent être observées et ne sauraient indiquer un manquement de la part des parents. D’une région du monde à l’autre, nous avons des conceptions différentes de l’éducation.

Afin de documenter le développement global des enfants, l’enseignant.e du préscolaire s’appuie sur des observations.Il est important d’observer les enfants souvent et dans des situations variées afin de relever des points forts et des éléments à développer pour les amener un peu plus loin. Du point de vue du bulletin, il n’est pas nécessaire d’évaluer systématiquement chaque compétence. Il vaut mieux cibler ses interventions à l’aide d’outils de consignation des observations. Ils peuvent ensuite permettre de communiquer avec les parents lors des rencontres. On peut ainsi leur présenter un Outil de consignation des observations ou une affiche « Je suis capable » qui leur montre les progrès réalisés par leur enfant.