07
Fév
2013
0

Le vieux qui avait un grain dans la tête

par Maxinne

 

Auteurs : Dorothée Piatek et Oliv’

Illustrateur : Julien Tixier

Maison d’édition : Petit à petit

 

Si je pouvais rencontrer les auteurs, quelles questions leur poserais-je?

Si je pouvais parler aux auteurs et leur poser des questions – ce serait un véritable honneur!!! Je crois qu’ils s’endormiraient pendant mon monologue! J’en ai tellement! Mon premier et principal questionnement serait « Comment avez-vous réussi à faire une histoire à deux?». Trouver un conte avec une histoire qu’ils aiment tous les deux, les paroles qui plaisent aux deux… Cela doit être difficile. La deuxième question serait n’a sûrement aucune réponse, mais c’est intriguant et j’aimerais en avoir le cœur net : « Quelle est la vraie morale? Quel est le vrai message?». En les rencontrant, j’en saurais plus, mais sur le coup, aucune ne me vient en tête.

Quelles sont les émotions que j’ai ressenties tout au long du livre?

Une émotion très constante que j’ai ressentie est la curiosité, l’envie de savoir l’avenir. Quelques fois, on disait que le vieux était bizarre, qu’il n’était pas un bon exemple pour les jeunes ou qu’on espérait ne plus jamais le revoir. Dans ces moments, j’envisageais l’empathie.  Ou encore du bonheur, quand les enfants osaient enfin parler au vieux qui avait le grain dans la tête.

Quel a été le moment le plus important dans ce livre?

Selon moi – parce que tout le monde n’a pas le même avis – le moment marquant, important est un peu étrange, étrangement choisi. C’est le moment où le vieux part. Où il disparaît. Car c’est à ce moment que l’intrigue arrive. Et d’ailleurs, pourquoi avait-t-il un grain dans la tête?

Pour voir la page couverture, clique ici!

Classe de Karina

 

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | TheBuckmaker.com WordPress Themes | Traduction WordPress tuto

Aller à la barre d’outils