19
Mar
2014
6

Le voyage de Raphaëlle et de Justine

Par Raphaëlle et Justine

Bonjour je suis allée à Cuba. J’ai beaucoup aime la plage Pilar, la 10e plus belle plage au monde! Ma famille et moi avons rencontrer des nouveaux amis. Un garçon qui s’appelle Vincent et sa maman Isabelle. On le surnommait le grand Vincent pour ne pas se mêler avec mon frère Vincent.

image

On s’est bien amusé. Nous avons vu plusieurs chats et même une famille de cinq chatons. Nos chambres avaient besoin de rénovations mais le site de l’hôtel était très joli. Il y avait  une piscine avec un bar. Je prenais  des Pinas Coladas sans boisson naturellement. Nous avons beaucoup apprécié le voyage.
Merci de nous avoir lu.

image

Ecrit par Isabelle dans : 123 A,456 B | Tags :
30
Mai
2013
2

Cuba vue sous un autre angle

Par Juliette

Situation de départ; La colonisation de Cuba                                     

L’histoire de Cuba commence en 1492. Christophe Colomb la* découvrit lors de son premier voyage et pensa avoir trouvé le Japon!  Les premiers habitants qui vécurent à Cuba étaient les Taïnos et les Ciboneys.(1)

Dès le début, l’île a appartenu aux Espagnols qui l’ont colonisée. Les Espagnols ont prélevé les réserves d’or en très peu de temps. Alors, ils ont commencé à planter la canne à sucre, le café et le tabac. Ils ont vite épuisé leurs réserves de Cubains à cause des massacres, du mode de travail très intense et très difficile et surtout des maladies importées d’Europe qui étaient inconnues à Cuba. Ainsi, les Africains arrivaient en quantité industrielle.

Élément déclencheur; La guerre de dix ans

En 1868, Carlos Manuel de Cespedes, un riche propriétaire de terre décide de relâcher ses esclaves et part une guerre contre les Espagnols pour arrêter  l’esclavage. En faisant cela, il déclenche la Guerre des dix ans.  Les États-Unis soutiennent Cuba.  Plusieurs bateaux débarquent pour combattre contre les Espagnols.

Mais même avec cette aide, les Espagnols font une victoire sanglante. Par contre, les Cubains ont fait une demi-victoire parce qu’en  1886 une loi est mise en place pour l’abolition de l’esclavage.   Mais les changements attendus à la suite de cette entente ne sont pas réalisés. Alors les Cubains repartent en guerre. Une guerre sur l’indépendance de Cuba devient réalité le 29 janvier 1895. Les Espagnols fatigués veulent en finir, alors ils envoient  280 000 autres soldats pour aider les 21 777 soldats déjà sur place. Cuba réussit avec de la difficulté à chasser les Espagnols au début de l’année 1898.

(1)Les informations ont été prélevées sur Wikipedia et dans un guide de Lonely  Planet Cuba.

 

 

Péripéties; différents dirigeants

Suite au départ des Espagnols, le 20 mai 1902, les Américains évacuent  l’île et la République de Cuba est officiellement créée. Mais un amendement est sorti par les Américains du nom de l’amendement Platt. Cet amendement permet aux États-Unis d’intervenir à Cuba si l’État a de la difficulté à gouverner le pays.   Les Cubains ont un gros commerce avec les États-Unis pour l’exportation de sucre. Même si la population cubaine a un doute sur l’amendement, il sert à  quelque chose; les Américains interviennent quatre fois à cause que le gouvernement les réclame.

À la fin de la première guerre mondiale, les Européens recommencent à produire du sucre et les Cubains sont en faillite. Leur situation s’aggrave à la suite de la crise de 1929. Beaucoup de chômage, de banditisme et de grèves apparaissent partout sur l’île. Ce qui donne pas mal de travail au gouvernement. Cela se poursuit par une fuite du gouverneur et laisse un très gros vide dans le pays. Les Américains interviennent et mettent un gouverneur du nom de Fulgencio Batista pour s’occuper du pays.

Il se passe plusieurs années durant lesquelles Batista établit un régime sur Cuba. En 1958, La Habane, la capitale de Cuba, compte beaucoup de maisons de loterie, de clubs de nuit, de casinos et autres. La ville devient la capitale latino-américaine et on y compte plus de 300 000 touristes américains chaque année. Mais hors de la ville des milliers de familles meurent de faim et sont malades parce qu’à la campagne les hôpitaux et les écoles se font rares.

Fidel Castro né en 1926 proche de Santiago de Cuba, fait ses études à la Habane pour devenir avocat. Même s’il est jeune, il trouve que le système communiste de Batista n’est pas très juste.   Il décide qu’il fera tout se qu’il peut pour changer cela. En 1950, Fidel se présente pour les élections de 1952. Il se fâche après que Batista ait annulé les élections illégalement. Il recrute des jeunes et les entraîne pour un combat acharné. Le 26 juillet 1953, Fidel attaque une caserne mais il en fait un bel échec et il se retrouve en prison jusqu’en 1955.

Lorsque qu’il sort de L’île de la Jeunesse (Juventud) où il a été emprisonné, il va retrouver son frère Raul et ils partent au Mexique. Là-bas, ils rencontrent un jeune homme du nom d’Ernesto Che Guevara. Ils lisent ensembles et rassemblent plein d’informations et en viennent à la conclusion que Batista doit quitter.

En 1956, un bateau arrive sur la côte de Cuba, mais se fait arrêter par un groupe de l’armée et plusieurs personnes sont très blessées. Le groupe réussit malgré ça à monter à la campagne. Les gens de la campagne décident d’aider Fidel.

En août, l’armée attaque Batista, ils sont plus nombreux et ils combattent l’armée de Batista qui tombe. Après avoir fait cela, Fidel Castro se retire pour aider les blessés, durant ce temps Batista décide de prendre la fuite de peur que Fidel revienne avec une armée encore plus grande.

Dénouement;   L’embargo

Il y eut pendant plusieurs années pas mal de batailles et de choses mystérieuses et les Cubains accusaient de plus en plus les Américains. Cuba commençait à se questionner.

L’implication des États-Unis est de plus en plus critiquée. Cuba leur dit qu’ils ne sont plus les bienvenus. Les États-Unis très fâchés décident de se retirer dans leur pays et de tout couper les liens avec Cuba. Cuba ne peut plus faire de commerce avec les États-Unis et aura de la difficulté à se procurer certaines marchandises. On parle d’un réel embargo (interdiction de commerce entre les deux pays), à partir de 1962.

Situation finale; Cuba aujourd’hui

Suite à l’embargo, les Américains ont tout à fait stoppé Cuba. Ils ne s’en sont pas aperçus tout de suite, mais ils avaient figé complètement Cuba dans l’ancien temps.

 

Je voudrais vous donner des exemples que j’ai vu de mes propres yeux lors de mon séjours là- bas. Je vous parlerai de; Cien Fuegos de Cuba, Trinidad de Cuba et de la Havane, la capitale de Cuba.

La Havane

La Havane qui est la capitale de Cuba est très belle. J’ai trouvée la Havane très spéciale dans son genre. Elle a beaucoup de bâtiments avec plein de styles et plein d’armoiries incrustées. Elle a bien sûr quelques bâtiments qui sont modernes.  Vous trouverez des bâtiments qui ont le premier étage très très haut et les autres étages avec des plafonds de la même hauteur que  chez nous. Ça fait drôle d’aller dans des restaurants que lorsque tu rentres c’est très vaste et très élevé.

  

Mais la Havane a surtout la plus belle collection de vielles voitures qui peut exister. Il y en a de très vielles et cabossées comme d’autres qui ont de grandes ailes et qui sont toutes colorées.

Cien Fuegos

 

Cien Fuegos est une ville un peu particulière comme toutes les villes de Cuba. La ville présente a été reconstruite en 1821 après un ouragan qui l’avait détruite. À cette période, c’était des Français originaires de Bordeaux qui y vivaient. Ainsi ce sont eux qui l’ont rebâtie à leur manière avec l’architecture de Bordeaux.

Dans cette ville, le centre-ville est très différent. C’est une grande rue piétonnière avec les petits commerces tout autour et aussi dans les deux autres rues transversales. Les Bixi-Taxi (ce sont des bicyclettes modifiées pour transporter des passagers à l’arrière) sont partout,  les gens les prennent au lieu de marcher pour parcourir des distances. Les maisons ont un grand balcon avec des piliers (colonnades) pour que les passants puissent marcher le long de la rue à l’ombre sous cette grande véranda.

À Cuba, les gens mettent des affiches de Che Guevara partout. C’est une grande personne pour Cuba.  Il s’est impliqué personnellement contre le régime de Batista et a accompagné  Fidel et Raul dans leurs actes pour libérer Cuba.

Trinidad

  

Trinidad est une des plus vieilles villes de Cuba. Elle est située à deux heures de Cien Fuegos.

La ville est toute pavée de briques. La ville de Trinidad a été gardée intacte parce qu’elle est patrimoine mondial de l’UNESCO, mais si les Américains n’avaient pas quittés Cuba, la ville aurait été rénovée. Mais Trinidad n’a pas eu une influence comme Havane ou Cien Fuegos c’est une ville espagnole ou plutôt coloniale.

Depuis qu’Obama est là, les choses commencent à changer. Certains guides touristiques parlent même d’un achalandage de plus de 100 000 Américains par année. D’ailleurs, depuis peu des vols directs de Miami ont été introduits. Il y a seulement quelques années, les Américains qui voulaient venir à Cuba devaient passer par le Mexique ou le Canada!

En terminant

Cuba est une île très différente des autres îles et la présence  des États-Unis et par la suite l’embargo y sont pour quelque chose.

Imaginez,  si les Américains étaient restés comment elle serait en ce moment même; ce serait sûrement une île différente, mais elle ne le serait sûrement pas pour les mêmes raisons. Elle serait moderne avec de vrais épiceries, des voitures neuves, une grande nouvelle Capitale, des Mac Donald et des KFC (PFK en français) et les Cubains parleraient peut-être même anglais!  Un peu comme Puerto Rico. Mais grâce au États–Unis, on la surnomme; l’île figée dans le temps; l’ancien temps des Caraïbes, et même l’île hors de la modernité!

Je vous ai fait une autre sorte d’article que j’espère vous avez apprécié. Vous aurez peut-être un petit aperçu de New York à ma manière avant la fin de la chronique de Don Quillechotte.

Votre reporter sur l’eau.

Juliette

*Capsule de français liée au texte de notre belle Juliette:

Il n’existe pas de règle absolue qui détermine le genre des noms de pays et l’article qu’il faut employer devant ces noms. Il faut consulter les dictionnaires et les encyclopédies pour trouver ce genre de renseignement.

C’est particulièrement embêtant pour toute personne dont le français n’est pas la langue première, car l’article devant le nom de pays ne lui vient pas naturellement. Il lui est donc impossible de deviner le genre. Même pour un francophone, les noms qui ne sont pas précédés de la ou le peuvent lui poser problème. Il peut être difficile de deviner le genre d’Ukraine, Singapour, Maurice et Haïti par exemple. Les ouvrages nous diront que les trois premiers noms sont féminins et qu’Haïti est masculin.

On ne peut pas non plus se fier à la finale du nom. Par exemple, ce ne sont pas tous les noms finissant en –a qui sont féminins : Guatemala et Venezuela sont masculins, tandis que Cuba est féminin. 

Tirée du Portail linguistique du Canada

http://www.noslangues-ourlanguages.gc.ca/bien-well/fra-eng/grammaire-grammar/pays-country-fra.html

Ecrit par Isabelle dans : Où est Don Quillechotte?,Vacances | Tags :

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | TheBuckmaker.com WordPress Themes | Traduction WordPress tuto

Aller à la barre d’outils