12
Fév
2015
0

Mon expérience au cirque du soleil

Bonjour! Je vais vous parler de mon expérience au cirque du soleil (cds).

Au début, ma mère m’a demandé si je voulais faire des auditions pour le concert du 30e anniversaire du cds, j’ai dit oui et j’ai passé les auditions.

Je m’attendais à une expérience moins grosse, c’était plus cool que je m’imaginais.  Après,  j’ai rencontré les chanteurs et les autres Zoé (ils sont vraiment gentils). J’ai eu beaucoup de pratiques, et finalement la générale (c’est moi qui l’ai faite). Après, j’ai fait 6 autres spectacles, c’était vraiment cool J (la neige qui tombait du plafond, la fumée qui sortait du sol, les milliers de personnes qui me regardaient à chaque soir et bien plus).

Voilà, tu connais mon expérience au cirque du soleil. Et tu peux regarder le spectacle sur tou.tv.

Lily

5ème année

Ecrit par Isabelle dans : 456 B,Activités culturelles,Engagement | Tags :
01
Mai
2014
1

Mon cheminement scolaire

Par Élisabeth

Salut tout le monde!!! Depuis ma maternelle, je suis dans la merveilleuse école Rose-des-Vents et je vais vous parler de mon cheminement scolaire dans cette école.

J’ai commencé dans cette école en maternelle. Cette journée s’est passée avant la rentrée (question de connaître mieux l’école en tant qu’élève.) Je ne sais plus si ça se fait encore, mais j’ai très bien été accueillie avec les 3e années qui avaient des drapeaux où il était écrit les noms des nouveaux et nouvelles dessus. Ils nous appelaient à tour de rôle pour aller voir l’élève qui tenait notre nom. J’étais très gênée. La personne qui m’avait accueillie était très gentille. Cette personne s’était proposée pour accueillir les nouveaux de maternelle afin de lui faire visiter l’école. Je me suis fait séparer de ma mère pour quelques heures afin que le grand (ou la grande dans mon cas) me montre le contenu de l’école. Nous avons fait le tour du 3e étage en premier. C’était l’étage des grands. Tout le monde me faisait des beaux sourires. J’étais un peu effrayée,  mais tous les grands avaient l’air gentil. Ensuite, nous sommes allées au 2e étage. C’était l’étage des petits principalement. Je me suis arrêtée dans mon futur local (le local plume). Sylvie (l’éducatrice de maternelle) s’y trouvait. J’ai aimé ce petit local parce qu’il y avait beaucoup d’élèves de mon âge et il y avait aussi plein de jouets et c’était très attirant. Il y avait tellement de choses à voir que je n’ai même pas eu le temps de m’ennuyer 1 seconde. Ce que je retiens de cette journée est qu’il ne faut pas avoir peur quand tout le monde à l’air gentil.

À la rentrée des classes, j’avais appris qu’il y aurait deux groupes de maternelle. Ma professeure  (Marie-Christine) nous a regroupés avec le sourire et nous a amenés dans notre classe. J’ai été dans la même classe que Sanya, Mia, Lyla et Odile. À ce moment-là, je ne les connaissais pas, mais maintenant je les adore. Des fois, je me demande ce que je ferais sans elles (des fois)! Très vite je me suis rapprochée de mon amie Sanya et peu de temps après de Odile. Les trois nous faisions un trio inséparable. Nous avons passé tout le reste de l’année ensemble. J’ai aussi rencontré Jayanne (qui n’est plus à l’école maintenant). Toute cette année-là, je l’ai passé à m’amuser et jouer avec mes amies.

L’année passa et nous nous retrouvons séparés par les nouvelles classes de première année. Odile et Lyla étaient dans la classe de Nathalie et moi, Sanya et Jayanne nous étions dans la classe de Téa (à mon avis la meilleure prof de 1-2-3 au monde). C’est trois années passèrent trop vite à mon goût. Ce que j’adorais en 2e et 3e année c’était de faire des sudokus. Téa nous en donnait quand nous avions fini notre travail. Alors, je me dépêchais de terminer mes petits devoirs pour pouvoir en faire. Bon, revenons à nos moutons (en passant c’est Téa qui m’a appris cette expression-là. Je m’en souviens. Nous avions fait un grand débat pour savoir ce que ça voulait dire. Nous étions toute la classe contre Téa.  Finalement c’était Téa qui avait raison.). Avec sa poésie, ces jeux de mots, son enthousiasme et le côté enfantin de Téa, nous trouvions toujours du plaisir dans tout ce qu’on faisait. Dans cette classe j’ai connu Fatima. C’était le coup de foudre (amicale). J’ai été attirée par Fatima parce qu’elle est énergique, dynamique, fofolle, mais en même temps attachante, sensible, bref, elle était vraiment spéciale. Elle était tellement différente de moi. Alors, j’en retiens que les différences s’attirent.

J’ai grandi (dans les deux sens) et il était temps d’aller en  4-5-6. J’avais besoin d’un soutien assez constant alors on m’a mise dans la classe de Claudia. Cette professeure est appréciée, drôle (avec ces anecdotes super bizarres.) Mais à la fois sévère (pas trop quand même), stricte et sérieuse. J’ai passé une belle année dans cette classe (même si nous avions plus de devoirs qu’en 1-2-3). J’adorais Claudia! J’avais assez de devoirs pour bien travailler. J’ai bien progressé pendant cette année-là.  Elle me poussait jusqu’au bout de mes limites et même si quelquefois je n’aimais pas ça, ça en valait la peine. Dans cette classe j’ai connu Édith, Pénélope, Sara, Adrianne et Cylia. J’étais assez proche d’elles.

L’année suivante, j’ai changé de professeur pour Sabrina (je suis encore avec elle aujourd’hui en 6e année. Ce qui veut dire que quand cette année va finir, ça va faire deux en que je serais avec elle). Dans ces presque 2 ans avec cette nouvelle enseignante, je crois que je me suis vraiment bien amélioré dans beaucoup de choses. Sabrina ressemble assez à Claudia (elle nous raconte elle aussi des anecdotes vraiment drôles). J’aime beaucoup quand elle nous raconte plusieurs choses de son enfance. Dans ces moments-là, toute la classe ensemble nous rions beaucoup avec notre professeur. Elle nous encadre très bien et elle est très perfectionniste ce que nous aide à donner le meilleur de nous même. Sabrina est à l’écoute de nous (ses élèves). Pour ma part, je me sens bien dans cette classe parce que nous avons assez de place pour nous exprimer et pour parler.

J’aime mon école, mais il va falloir que l’année prochaine je change de niveau pour aller au secondaire.  C’est sûr que je vais  m’ennuyer  de Rose-des-Vents parce que je crois que je n’aurais jamais été la même dans une autre école et que c’est exceptionnel comment nous avons beaucoup de responsabilités. Tous les professeurs que j’ai eus, m’ont soutenue dans tout ce que je faisais.  Je suis contente d’avoir pu venir à cette merveilleuse école.  C’est évident que tout ce que l’école m’apprend depuis ma maternelle va vraiment m’aider pour le secondaire. J’aimerais aussi dire que mes éducatrices m’ont beaucoup soutenue (et endurée!) pendant c’est 6 ans, bientôt 7.

Pour finir, je vous dis, à bientôt (Évidemment, je vais revenir pendant mes pédagogiques à l’école Rose-des-Vents.)!

Ecrit par Isabelle dans : 456 A,Engagement,Rose-des-Vents | Tags :
28
Avr
2014
0

Mon passage à Rose-des-Vents

Bonjour chers amis,

Je suis arrivée en 1ère année, les gens m’ont super bien accueillie dès mon stage! J’étais avec Félix L. et Marius D., ma première amie était Léa et on a bâti une belle amitié depuis ! J’aime bien y être dans cette école car on est plus libre et autonome. J’ai pu démontrer que je suis généreuse et que j’aime aider les autres. J’ai appris avec plaisir les matières (les maths, l’anglais, la musique, etc…), en plus il n’y a pas de cloche pour nous énerver quand c’est le temps de la récré! J’aime faire des projets interactifs ce qui est différent des écoles régulières. Je suis devenues moins timide et je peux dépasser mes peurs. Je suis plus  courageuse de parler devant la classe grâce aux  partages et les spectacles devant l’école.

Tout les profs sont vraiment gentils. Je me suis super gros attachée à cette école, je n’ai pas vraiment hâte de quitter en plus j’ai  vraiment de bonnes amies, je garderai de bons souvenirs de vous.

Merci de m’avoir fait partager cette belle aventure! xxxxx

 Élodie  
Ecrit par Isabelle dans : 456 A,Engagement,Nouvelle,Rose-des-Vents | Tags :
09
Jan
2014
7

Je compte

Par Les Super Accords

Le livre virtuel Je compte a été réalisé en faisant appel aux forces de chacun. On y a travaillé l’écriture, la peinture avec les taches et la collaboration! On offre notre livre aux amis qui veulent se pratiquer à compter!!!

[youtube]http://youtu.be/u6iHygS3yig[/youtube]

09
Jan
2014
7

Deux mondes différents: hanté et enchanté!

par Les Ziratrucs à 4 cornes

 

Voilà des documents créés par mes élèves lors de notre projet Deux mondes différents: hanté et enchanté!

Voici une histoire (elle est corrigée en partie). 

 

La disparition de Cathya

 

Voici les sons créés par les enfants eux-mêmes! 

ChantBerceuse_xylo_oiseaux

ChantOiseau_et_Xylophone_version2

Eauquicoule_sifflementoiseau

Frottement

Grincement

Les Pas

Rire Du Joker

Rires

Souris

Xylophone

Ecrit par Isabelle dans : 123 B,Engagement,Imagination | Tags : ,
03
Oct
2013
1

L’ACCUEIL

par Annick

MISE EN BABINES:

Fils I est autiste. Ce n’est ni une fatalité, ni une maladie. Je ne suis pas courageuse. Je suis maman c’est tout (oui c’est vrai, parfois c’est beaucoup!) Comme vous (ou pas).

Et j’aime.

C’est cliché, mais inconditionnel.

Dès la naissance, alors qu’il faut apprendre à nous connaître et tisser la relation, on doit aussi apprendre à faire de la différenciation, éviter la comparaison et à se détacher.

Cet être porte son bagage.

Indépendamment de mes volontés. Je peux inspirer certes, mais je ne peux ni vouloir, ni être pour lui. Surtout je ne peux pas tirer sur sa fleur…même si ça démange.

J’agis donc, inspirée par ce grand vent qui me secoue, pour semer du possible et donner les outils à mon fils pour qu’il continue de faire briller sa vie. J’apprends, à travers nos périples, à être. Là. Maintenant. Une étape à la fois.

Je suis reconnaissante et j’évolue, dans un équilibre fragile, empreinte de gratitude. Ce n’est pas un plan de vie, ni une morale, c’est un choix, un muscle que je développe et sur lequel j’investis de l’énergie…même en pleurant.

Alors que souvent nous sommes confrontées aux jugements des autres, que plusieurs familles se referment sur elles, ravagées par des odieux, je sens, une énergie contraire. À travers mon fils, et le pèlerinage pour apprendre à grandir avec ses caractéristiques, je vis la plus belle de mes quêtes et la plus lumineuse de mes rencontres avec l’humain.

***

mael

C’EST PAS SÉRIEUX?

Je ne crois pas aux fées. Je sais qu’elles existent.

Je suis née avec et je ne l’ai jamais lâchée; Si j’ai la foi. Elle ne porte ni nom, ni robe, ne dicte, ni ne prédit. Elle relève ma tête quand elle prend froid et me pousse chaque fois, dans les bras des inconnus qui la nourrissent à nouveau.

Le 4 septembre 2013, un an après nos premiers pas en milieu scolaire, auprès de la Rose, alors que mon bouclé et mon dragon dormaient sans l’ombre de mes doutes, j’ai rencontré, fébrile, les parents des enfants-fées.

Les enfants-fées sont reconnaissables. Ils se manifestent avec toute la fougue qu’on imagine et l’audace spontanée qu’on leur attribue.

Ils trouvent des solutions créatives à des situations malaisantes. Ils argumentent les maladresses et démontrent aux plus grands la valeur de la différence. Là où certains résument l’être à un handicap, les enfants-fées sautillent jusqu’au coeur pour découvrir l’ami, coincé dans ce petit corps incontrôlable.

À travers des lunettes brisées il pardonnent un câlin griffu, se réjouissent d’un progrès subtil et perçoivent le potentiel immense d’un verbe flou. Ils apprennent la langue des voyageurs et à défaut, ils en inventent.

Les enfants fées mettent au monde des adultes au cœur immense.

Certes, sur mon chemin, je croise encore certaines furies. Désormais (presque) sourde aux beuglantes, j’avance. Main dans la main avec mon voyageur. Candide peut-être, malgré les y’en a marre et les raz de marées, je persiste. La volonté en boule dans ma sacoche, entre 32 dossiers sérieux, lucide, je crois au meilleur des Hommes.

Alors que la rentrée est un moment ardu (horrible) avec notre fils, des dizaines de petites et de grandes mains s’ouvrent, des sourires dessinent des visages lumineux et transforment nos vies en comptines et en petites victoires. Dans le regard attentif de dizaines d’adultes, tous différents et fiers, j’ai vu le désir d’apprendre, de ne rien prendre pour acquis et d’aimer. J’ai perçu là, l’envie sincère d’accueillir notre impromptu en chérissant ce non-secret-de-parent: le merveilleux existe et il l’attend lui aussi, là, exactement, où il se trouve.

Vite de même: Je suis un pamplemousse reconnaissant!

Ce n’est pas tout de donner la vie, encore faut-il lui donner le goût de se révéler aussi belle que l’on espère….

À vous: Merci!

 

http://annickdaigneault.com/2013/09/09/356/

Ecrit par Isabelle dans : Engagement,Parents,Rose-des-Vents | Tags :
16
Sep
2013
2

En ville sans votre voiture

 

Prenez le vélo et les transports en commun le 20 septembre pour une terre en santé! C’est la journée En ville sans ma voiture! Visitez le EnVilleSansMaVoiture.com pour avoir des passages gratuits de la AMT!

De Ilan 

13
Sep
2013
6

Les Xilofons Silenchantés

Par les Xilofons Silenchantés

En cette belle rentrée scolaire 2013-2014, les 18 élèves de la tribu des Xilofons Silenchantés se sont laissés transporter par la musique! Au tableau interactif, les élèves ont bougé, frotté ou tracé sur le rythme des chansons de la rentrée! Voyez comment nous sommes une classe dynamique!

oeuvrecollective_xylophon

Parents et enfants de la tribu ont repris la même technique, cette fois-ci sur du papier et avec des mots. Voici le résultat final, haut en couleur!oeuvre_parentenfant

 

Ecrit par Isabelle dans : 123 C,Arts,Engagement,Musique,Rose-des-Vents | Tags :
05
Sep
2013
3

LE DÉBUT DU SECONDAIRE, VU PAR MAXINNE

Bonjour chers lecteurs du Journal RDV,

Il y environs 2 semaines, j’ai commencé le secondaire. Une grosse étape, un nouveau monde, un commencement.

  Quand je suis rentrée dans le Collège pour la première fois avec mon uniforme, je me sentais confiante. Maman était avec moi, je connaissais un peu le personnel (car maman travaille à mon Collège) et quelques étudiants de secondaire 2.   Et pourtant, en quelques secondes ma confiance s’est transformée en peur, j’étais craintive. Tout est si grand! Les cases, les classes, la bibliothèque, le gymnase…

Je me suis ensuite rappelée mes tonnes de devoirs qui viendront vite, les profs sévères, les règlements. Je me suis rendue compte que je n’avais pas d’amis qui m’accompagnaient dans ce gros stress. Et si personne ne voulait se tenir avec moi? Des tonnes de questions, malheureusement sans réponses à ce moment là.

Je me suis vite rendue compte que  les professeurs étaient compréhensifs et très encourageants. J’ai aussi réalisé que tous les élèves de secondaire 1 se questionnaient comme moi s’ils allaient avoir des amis. Rapidement, j’ai appris à connaître les gens de ma classe.    Je me suis vite fait ma petite gang de filles. J’ai enfin compris comment ouvrir mon cadenas (ouf, sinon, on est très mal pris!) et à bien m’organiser avec mes travaux et mon linge d’éducation physique, mes études et mon agenda…

Quand j’ai eu ma première journée de cours, la nervosité m’a envahie. C’est long, 1h15 par période! Finalement, ça passe vite, quand on pense positivement et qu’on se force pour aimer ça.   Maintenant, je suis habituée. C’est important de bien écouter en classe, si on veut réussir! 🙂 De plus, les cours sont très intéressants!  Je ne m’ennuie jamais!

Je vous le garantie, le secondaire, c’est une suuuuper aventure!!! Mais j’ai une chose à vous dire: profitez de votre primaire, car ça passe si vite… Et considérez votre immense et unique chance d’être à Rose-des-Vents. RDV m’a appris à être autonome et ça m’aide beaucoup!

À la prochaine!!!

 

Max

Ecrit par Isabelle dans : Engagement,Les anciens élèves |
27
Juin
2013
0

Message à la communauté

Bonjour très chère communauté Rose-des-Vents,

Une autre année scolaire se termine, mais celle-ci est particulièrement émouvante pour nous. Christophe complète aujourd’hui 7 années merveilleuses à Rose-des-Vents. Cette semaine, le spectacle des finissants et le gala des finissants ont été des moments magiques qui nous ont permis de constater à quel point nous avons été choyés et aussi à quel point nos enfants sont rayonnants (et de verser quelques larmes).

L’équipe-école et les parents, de par leur engagement, leur dynamisme et leur amour, ont permis à nos enfants de vivre un primaire et une enfance remplis de joie et de découvertes. C’est si beau de les avoir vu s’épanouir au fil des années! Nous pouvons vraiment être fiers du chemin qu’ils ont parcouru et des personnes qu’ils sont aujourd’hui, avec de belles personnalités, bourrées de talent et des valeurs qui donnent espoir pour l’avenir.

Les enfants et parents qui quittent, vous allez nous manquer!
Et encore un immense MERCI à toutes les personnes qui font de Rose-des-Vents une école si formidable!

Nicole, maman de Christophe (Sabrina), Gaël (Jean-Simon) et Éli-Simon (Maryse)… et qui en a heureusement pour encore 6 ans à Rose-des-Vents!

 

Ecrit par Isabelle dans : Engagement,Parents,Rose-des-Vents | Tags :

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | TheBuckmaker.com WordPress Themes | Traduction WordPress tuto

Aller à la barre d’outils