09
Avr
2015
8

La madame en bikini

Voici notre oeuvre littéraire collective…

Clique ici —» bikini
bikini page couverture

Ecrit par Isabelle dans : 123 A,Arts littéraires | Tags :
12
Fév
2015
0

La vie moins compliquée de Maude M. Bérubé

Par : Zoé et Léa 4ième année

Auteur : Catherine Girard-Audet

Illustratrice : Véronique Ly

Maison d’éditions : Les malins

Résumé de l’histoire :

Maude est une jeune fille de 13 ans, la dernière fois qu’elle s’est confiée à son journal ses parents venaient de se séparer. Après 4 ans de pause, elle a recommencé à l’écrire. En 411 pages nous pouvons savoir tout ce qu’elle fait et tout ce qui lui arrive. Nous classons ce livre dans la catégorie romantique.

Critiques:

Nous avons beaucoup aimé ce livre et nous trouvons ça amusant que Catherine ait eu l’idée d’écrire la vie de Maude car, c’est la pire ennemie de Léa Olivier. En plus ce n’est pas long à lire. Nous recommandons ce livre pour les jeunes d’environ 9 à 14 ans. Merci !

Léa et Zoé. D. Dans la classe de Sabrina

Ecrit par Isabelle dans : 456 A,Arts littéraires | Tags :
12
Fév
2015
0

Georges le dragon N.1 et N.2

George le dragon N.1

Bonjour,

Aujourd’hui, nous allons vous parler d’un livre que nous avons aimé. Ce livre se nomme Georges le dragon. Ce livre a été écrit et illustré par Geoffroy de Pennart. Premièrement, nous allons vous faire un petit résumé de l’histoire. Georges le dragon travaille à une école avec la princesse Marie. Marie enseigne aux enfants pendant que Georges allume le feu de foyer. Un jour que tout se passait bien, Georges pencher sur la fenêtre était en train d’allumer le foyer, un chevalier nommé Jules vit Georges et pensa qu’il était en train d’attaquer la petite école. Il donna un petit coup sur son cheval et parti au galop. Arriver près de Georges, Jules descendit de son cheval et attaqua Georges. Marie entendu les cris de Georges et arriva et vue Jules en train de frapper son ami. Elle cria à Jules : Mais que faite vous arrêter vous êtes fou ou quoi? Jules répondit un peu vexé : Heu… Pardon je croyais qu’il

vous attaquait. Georges très fâché prétendit un immense mal de ventre et qu’il lui faudrait de l’arnica. Jules partit en chercher sur la grande montagne pour se faire pardonner.

Jules combattit des monstres juste pour trouver de l’arnica. Georges content de son coup à Jules pris dans son armoire de… L’ARNIKA!!! Jules revint avec de l’arnica et la donna à Georges. Après la bonne action de Jules Marie tomba amoureuse de lui. FIN

Nous avons trouvé ce livre hors du commun et original. C’est pour cela que nous vous en avons parlé aujourd’hui. Merci à tous les lecteurs(es) qui ont lu notre critique de livre.

 

George le dragon N.2

Bonjour,

Aujourd’hui nous allons vous parler de George le dragon N.2. Pour bien comprendre le résumé, vous devrez lire l’article du premier George le dragon. Bon maintenant passons au résumé.

George n’était pas capable de dévoiler son amour à la princesse Marie depuis qu’il la connaissait et maintenant qu’elle sortait avec le prince Jules il n’avait plus aucune chance (voir dans le 1). Un jour alors que Marie était avec Jules, elle demanda à George s’ils pouvaient faire un tour sur son dos. George se fâcha et pris la mauvaise décision de partir de la petite école de Marie.il se dit pas question qu’ils se bécotent sur mon dos. C’est ainsi que gorge partit le cœur lourd de la petite école de Marie. Il décida d’aller à la gare pour prendre le train. Dans le train un réalisateur de films connu vit George et lui demanda s’il voulait faire partie de son film. George accepta avec plaisir vu qu’il n’avait nulle part où aller. George devint très célèbre et il avait une immense et magnifique maison à lui tout seul.

Mais un jour George arriva au plateau et il essaya de cracher du feu, mais il n’en était plus du tout capable. Le réalisateur pensa que ce serait la fin de sa carrière à lui et en fit une catastrophe! Il appela donc plein de sortes de médecins pour guérir George, mais ça ne marchait pas.

Après avoir rencontré tous les médecins, George n’en pouvait plus d’avaler ou d’essayer n’importe quoi. Il vit par sa fenêtre le facteur qui déposa une lettre .George courra vite jusqu’à sa boite aux lettres, il prit sa lettre remonta dans son salon et puis il ouvra la lettre. C’était une lettre de Marie. Elle disait qu’elle s’ennuyait de lui et que c’était pénible la vie sans un dragon extraordinaire. George vit l’erreur qu’il avait faite et rentra voir Marie… et Jules !!

FIN

Merci de nous avoir lus

Audrey et Fanette classe Sabrina(456A) école R.D.V

 

Ecrit par Isabelle dans : 456 A,Arts littéraires | Tags :
18
Juin
2014
1

La bibliothèque de M. Linden

Mia a gagné le prix des douze ans au concours d’écriture Harris Burdick avec ce texte!

Bravo Mia!

La bibliothèque de M. Linden

Par Mia 6e année, avril 2014
Emma adorait les livres. Elle pouvait passer des heures enfermée dans sa chambre à lire. Par un bel après-midi, Emma alla rendre ses livres à la bibliothèque de M. Linden. Elle adore se promener un peu partout dans les rayons et prendre quelques livres au hasard. Soudain, un bruit provenant d’en dessous d’un meuble l’attira. Elle se pencha pour voir. Elle glissa sa main sous le meuble et elle en sortit un livre tout noir avec une écriture argentée où l’on pouvait lire « Zura, un monde sans pitié : deux histoires passionnantes ». Bizarre, se dit Emma, mais elle le glissa quand même sous son bras. Au comptoir d’emprunt, le bibliothécaire passa ses livres un à un quand soudain il s’arrêta sur le livre qu’Emma avait trouvé sous le meuble. Le bibliothécaire regarda le livre d’un air étrange. La jeune fille se demandait ce qui le poussait à agir ainsi. À ce moment, il glissa le livre sous son bras et partit en courant et en criant à tue-tête : « M. Linden! M. Linden! M. Linden ». Un gros monsieur sortit du bureau et dit : « Bon, bon, bon, calmez-vous François. Que se passe-t-il? » François remit le livre à M. Linden et celui-ci le regarda tout aussi étrangement que l’avait fait le bibliothécaire. Le gros monsieur s’approcha d’Emma et lui dit : « Ma chère petite, ce livre n’aurait pas dû être dans la bibliothèque ». Emma comprit qu’elle ne pourrait pas le lire alors, d’un geste brusque, elle s’empara du livre. C’était un geste incontrôlé, comme si quelqu’un ou quelque chose la forçait à prendre le livre. Elle se mit à courir, suivie de M. Linden et de ses employés. Pendant que la petite fille s’enfuyait, M. Linden lui criait : « Ce livre est maléfique! Je ne veux pas que l’histoire se répète! Gare à toi, parce que la troisième nuit sera peut-être ta dernière ici dans ce monde. Redonne-nous le livre avant qu’il ne soit trop tard! »
Emma ne voulait pas l’écouter. Elle s’élança dans une petite ruelle pour échapper à ses poursuivants. Quand elle fut certaine d’être sauvée, elle sortit de sa cachette et se dépêcha de rentrer chez elle. Elle n’arrêtait pas de penser aux paroles de M. Linden : « Je ne veux pas que l’histoire se répète… » Quelle histoire? se disait Emma. Mais bon, elle était là et elle avait le livre, elle n’allait pas faire demi-tour. Arrivée à la maison, elle courut à sa chambre pour s’installer confortablement sur son lit, puis elle ouvre le livre. Sur la première page il était écrit INSTRUCTIONS. Drôle d’idée de mettre des instructions, se dit Emma, comme si l’on ne savait pas lire un livre. Puis, elle tourna la deuxième page. Elle sursauta en voyant la page vide. Il n’y avait rien d’écrit, alors elle tourna encore la page : elle aussi était vide. Elle passa chacune des pages du livre et toutes les pages étaient vierges. Alors, elle se dit que ce n’était pas si mal d’avoir écrit des instructions. Elle retourna à la première page et commença à lire.

INSTRUCTIONS
Bonjour cher lecteur! Vous trouvez sûrement bizarre que j’aie écrit des instructions, mais vous devez savoir que ce livre n’est pas comme les autres. Il y a des instructions strictes à suivre, sinon ça pourrait virer en catastrophe.
Première règle : attendez que ce soit l’heure de vous coucher et apportez le livre.
Deuxième règle : lorsque vos parents vous croiront couché, vous ouvrirez le livre grand ouvert à la deuxième page. Une phrase apparaîtra. Lisez-la bien parce que cette phrase pourrait dire quelque chose de très important. Après avoir lu la phrase, laissez le livre grand ouvert à côté de vous et endormez-vous.
Troisième règle : la troisième règle doit être la plus respectée de toutes, vous ne devez jamais, au grand jamais, parler de ce que vous avez lu ou vu. Sinon, ce sera la fin de votre lecture!
Merci et bonne lecture!
Mais pourquoi ne pouvait-elle pas parler de ce qu’elle avait lu ou vu? En plus, on ne voit pas dans un livre! Emma suivit exactement les instructions. Une petite phrase apparut sur la page vierge : « Là où il fait chaud et humide ». Où il fait chaud et humide? se répéta Emma. Elle eut beaucoup de difficulté à s’endormir. Quand finalement le sommeil la gagna, le livre commença à trembler, trembler tellement fort que le lit vibrait. Quelques secondes plus tard, une petite plante sortit du livre et recouvrit Emma de la tête aux pieds. D’un geste rapide, la petite plante entraîna Emma dans le livre et en une fraction de seconde, elle disparut. Elle se réveilla, toute en sueurs, au pied d’un arbre. La jungle l’entourait. Emma comprit vite ce que voulait dire la phrase de la deuxième page.
Emma entendit un rugissement, le rugissement d’une bête sauvage. Des yeux verts globuleux la regardaient. La bête sauta soudainement hors de sa cachette. C’était un étrange lion gigantesque à la crinière noire, au pelage brun foncé et aux dents tellement pointues qu’on aurait dit des lames de couteau. Il avait le regard sombre, comme si une colère énorme bouillonnait en lui. Emma cria le plus fort qu’elle put et se mit à courir à toutes jambes, suivie du lion. Emma vit un arbre et grimpa le plus haut possible. Le lion s’arrêta pile devant l’arbre, il grogna de colère et Emma le nargua en lui faisant des grimaces : « Nananinanère, tu ne peux pas m’attraper ». Le lion eut alors un sourire diabolique. Il se gratta trois fois l’oreille, puis soudain ses griffes commencèrent à s’allonger, à s’allonger. Emma regarda les griffes d’un air terrifié, elles faisaient au moins la longueur d’une règle, puis le lion commença à rentrer ses griffes dans l’écorce de l’arbre et grimpa. Emma regarda partout autour d’elle et vit une liane. Elle s’y accrocha et « 1-2-3— Go » elle se lança juste au moment où le lion allait l’attraper. Elle était saine et sauve. Quelques secondes après qu’elle se soit lancée, elle remarqua que la corde n’était pas assez solide. À ce moment, la liane tomba comme une vieille corde et la jeune fille tomba dans le vide. On entendit un gros PLOUF! C’était Emma qui était tombée dans une petite rivière profonde. Elle sortit la tête hors de l’eau et vit la terre ferme qui n’était pas si loin alors elle se mit à nager. À peine arrivée sur la terre ferme, elle sursauta en entendant de gros pas s’approcher d’elle. Elle croyait que c’était le lion qui l’avait retrouvée, alors elle chercha une cachette et trouva un petit trou dans un arbre. Elle s’y faufila. C’est alors qu’elle sentit la terre trembler, elle comprit vite que ce n’était pas le lion. C’était quelque chose de gigantesque. Emma vit cinq énormes singes, ils étaient gros comme des mammouths. Un singe fit tomber l’arbre où elle était cachée, elle cria de toutes ses forces. Le gigantesque singe s’arrêta, regarda à l’intérieur de l’arbre et il la vit. Il prit l’arbre et commença à l’enfoncer dans sa bouche. C’était comme une déchiqueteuse vivante. Au moment où Emma allait se faire décapiter, elle disparut. Elle se réveilla couchée sur son lit. Son livre était à côté d’elle, mais quelque chose avait changé : il était écrit Chapitre deux et une cinquantaine de pages avaient été tournées. Elle retourna à la page deux, elle sursauta en voyant que la page n’était plus vide, il y avait une fine écriture noire. Alors, Emma commença à lire la première page puis la deuxième et la troisième et elle comprit que c’était exactement ce qu’elle avait vécu : le lion, les gros singes, etc. Mais il y avait seulement un détail de différent, la petite fille n’était pas Emma. C’était une petite fille du nom de Mariane.
La journée suivante passa très rapidement pour Emma parce qu’elle avait très hâte de retrouver son livre. Elle se disait que ce n’était pas dans n’importe quel livre qu’on pouvait voir ce qui était écrit qu’en rêve. Arrivée à la maison, Emma fit ce qu’elle faisait tous les soirs : ses devoirs (si elle en avait), elle soupa, prit sa douche, mit son pyjama et se brossa les dents. Avant de se coucher, elle n’oublia pas d’apporter le livre. Elle attendit quelques minutes avant de l’ouvrir pour que ses parents la croient endormie. Elle ouvrit tout grand le livre au chapitre deux et une petite phrase apparut : « Attention, vous serez mouillée!». Emma courut mettre un maillot de bain et retourna se coucher. Cette fois-ci, elle s’endormit rapidement, elle avait hâte. Puis, quand elle fut bien endormie, le livre commença à trembler comme la veille, puis il arrêta. Une plante sortit du livre et recouvrit Emma de la tête au pied. D’un geste rapide, elle l’entraîna dans le livre. Emma se retrouva couchée sur une énorme raie. Elle s’assit et regarda autour d’elle. Elle était sous l’eau. Ce qui l’étonna le plus c’est qu’elle respirait sous l’eau et elle ne respirait pas par son nez. Elle respirait par des trous en dessous de ses oreilles comme un petit poisson. Ça faisait au moins une heure qu’Emma était sur le dos de la raie quand celle-ci s’arrêta abruptement. Une vague de poissons arriva. Les poissons commencèrent à tourner autour d’elles. C’était un spectacle magnifique à voir. Emma était éblouie. Mais ce magnifique spectacle ne dura que quelques secondes, car il se transforma en horreur. Les poissons devenaient peu à peu des flaques de sang qui devinrent un tourbillon de sang qui tournait autour d’Emma et de la raie. La jeune fille fut tellement traumatisée par ce spectacle affreux qu’elle tomba dans les pommes. Elle se réveilla couchée sur le sable du fond marin, elle se leva et commença à nager entre les coraux. Elle goûta à une algue qu’un poisson lui avait conseillée et dès qu’elle l’eut mise dans sa bouche elle la recracha en un clin d’œil. Par la suite, elle arriva devant une pancarte où il était écrit : « Défense d’entrer ». Elle se dit alors que c’était sûrement à cet endroit qu’elle trouverait sa prochaine aventure. Elle avança dans le petit village, le village était vide. On n’y voyait rien à part des vielles maisons en décomposition et une grosse pancarte où il était écrit : « Bienvenue à Rokaine Ville ». Ça devait être une ancienne ville de requins, se dit Emma. Tout à coup, un gros requin sortit d’un buisson d’algues. Emma se mit à nager le plus vite possible, mais le requin la rattrapa. Il ouvrit grand la bouche et au même moment elle disparut. Elle se réveilla, toute mouillée, dans son lit. Le livre était à côté d’elle, ouvert. On pouvait y lire : Chapitre trois. Elle retourna avec empressement au chapitre deux et lut. Tout ce qu’elle avait vécu était là, mais il y avait encore un petit détail de différent. Il ne s’agissait pas d’elle, ni de Mariane, ni même d’une fille, c’était un petit garçon qui s’appelait Thomas qui vivait les aventures.

Cette journée-là passa encore plus vite que la veille. Emma en voulait toujours plus. Il y avait cependant un détail qui lui faisait peur. C’était ce que M. Linden avait dit : « Gare à toi parce que la troisième nuit sera peut-être ta dernière dans ce monde ». Mais bon, tout se passait quand elle était dans un rêve et un rêve ce n’est pas réel se disait-elle. Mais tout ce qu’elle avait vécu n’était pas un rêve. Arrivée à la maison, elle fit sa routine comme tous les soirs et à l’heure de se coucher elle n’oublia pas le livre. Elle attendit que ses parents la croient endormie puis, elle l’ouvrit. Deux petites phrases apparurent. La première phrase « Votre aventure ». Pour lire la deuxième phrase, Emma dut aller chercher une loupe tellement c’était écrit petit, la phrase disait : « Bonne chance ». Cool, se dit-elle, je vais pouvoir créer ma propre aventure. Elle s’endormit et le livre se mit à trembler, le livre arrêta de trembler et une petite plante sortit du livre. Elle recouvrit Emma de la tête au pied et elle disparut. Le lendemain matin, on n’entendit pas Emma se lever pour prendre son déjeuner, on ne la vit pas partir à l’école. Sa mère, inquiète, alla cogner à sa porte. Elle cogna trois fois. Pas de réponse. Alors, elle ouvrit la porte et elle ne vit pas Emma dans son lit. La seule chose qu’il y avait dans le lit d’Emma c’était un livre tout noir sur lequel il était inscrit : « Zura, un monde sans pitié. Trois histoires passionnantes ».
M. Linden l’avait prévenue pour le livre, mais maintenant c’était trop tard. Elle était déjà très loin, dans un monde atroce où elle allait rester jusqu’à la fin de ses jours, et la fin de ses jours approchait de plus en plus vite.

Fin
 

Ecrit par Isabelle dans : 456 C,Arts littéraires | Tags :
29
Mai
2014
1

Moi: Kyoko!

Bonjour je m’appelle  Kyoko.

Je suis en 4ème année dans la classe de Sabrina.

Comme je suis nouvelle je vais vous parler un peu de moi. Je viens du Mexique comme mes parents. Mon petit frère et né au Canada. Je suis venue au Canada à 1 an. Je vais vous parler de mes meilleures amies à l’école: Alice, Melia, Samuel – Anne et Élodie

– Alice son chiffre de chance est le 3

– Melia son chiffre de chance est le 13

– Samuel-Anne son chiffre de chance est le 13

– Élodie son chiffre de chance est le 5

Toutes les filles sont dans la même classe à part Élodie et moi.

Maintenant,  je vais vous parler de mon petit frère Léonardo. Il est en maternelle. Mon petit frère aime la natation et football. Mon petit frère adore aller au Mexique!

Voici l’image du Mexique

kyoko

Moi aussi j’aime aller au Mexique. Mon sport préféré est le patinage. J’ai fait 4 fois les jeux de Montréal et les 3 premières fois j’ai gagné la 3ème place. Cette année, je suis arrivée 4e. J’aime aussi la natation et la nage synchronisée, mais pour moi le patinage est plus important. J’ai commencé à pratiquer ce sport à 5 ans. J’aimerais jouer au volleyball, mais je ne sais pas pourquoi je déteste les ballons.

Alors,  j’espère que vous avez aimé mon article de journal. Avant de vous quitter, je vous conseillerais si vous allez au Mexique de visiter ses belles plages et les sites historiques.

Ecrit par Isabelle dans : 456 A,Arts littéraires,Géographie | Tags :
29
Mai
2014
0

LES AVENTURES DU PINGOUIN DE GLACE!!!

Tome1: Le gardien de la porte secrète

par Édouard

Il était une fois dans un monde magique, un petit pingouin qui se faisait bronzer sur une colline. Ce petit avait le don de faire apparaître de la glace. Malheureusement, ce don lui attirait souvent des ennuis. Il avait une mauvaise réputation auprès des fermiers qui en avaient marre de décongeler leurs cultures et leurs animaux. Il travaillait dans une petite poissonnerie et avait beaucoup de clients, alors tous les matins il allait pêcher pour que la petite poissonnerie puisse suffire à la demande des clients.

Un matin, il se réveilla en sursaut. Il alla voir dehors. C’était la panique. Des yétis détruisaient le village et kidnappaient les villageois. Le petit pingouin se cacha dans un baril et attendit que les yétis partent pour les suivre. Il marcha pendant plusieurs heures et arriva finalement à un grand château de pierres noires.  Au moment où les yétis entrèrent dans le château, les portes se refermèrent derrière eux. Le pingouin réussit à entrer, mais malheureusement il tomba et les yétis le remarquèrent. Ils se mirent à courir vers lui pour l’attraper. Le pingouin voulut se protéger, mais au lieu de ça il congela les yétis.

Le petit pingouin remarqua que les yétis avaient d’étranges pendentifs en forme de dragon. Il vit que la glace était en train de craquer, alors il se précipita dans un couloir sans porter attention à ce qui était écrit sur la pancarte. Il ne marcha pas longtemps avant de se rendre compte qu’il était perdu. Le pingouin se mit à tapoter les murs et finit par trouver une torche qu’il alluma en vitesse. Il put ainsi constater qu’il était dans une sorte de tunnel de pierre.

 

Le pingouin entendit des bruits, alors il s’approcha et vit une énorme pièce remplie de cages qui enfermaient des centaines de prisonniers et de créatures de toutes sortes. Il se retourna et tomba face à face avec une araignée géante. Elle lui sauta dessus et essayas de le mordre, mais le pingouin était trop petit et réussit à glisser entre les pattes de l’araignée. Après plusieurs tentatives l’araignée réussit à le frapper. Le mur se retourna et le petit pingouin se retrouva dans une immense salle rempli d’or et de pierres précieuses.

Il remarqua qu’il y avait aussi beaucoup de squelette, d’épées tordues, d’armures fracassées et de boucliers en miettes. Le petit pingouin prit une armure pas trop trouée et commença à mettre des pièces d’or. Son armure était presque remplie quand il attrapa quelque chose de gros, même très gros. Il essaya de le sortir, mais c’était trop lourd. Il se mit alors à creuser autour de sa trouvaille. Quand il réussit a le déterrer, il se rendit compte qu’il s’agissait d’une énorme patte écailleuse et griffue; une patte qui commençait à bouger et à s’étirer!

Le pingouin sursauta et se cacha derrière un bouclier troué. Il regarda dans un des trous et vu un énorme dragon vert sortir en projetant des pièces d’or dans toutes les directions. Le pingouin se retourna en espérant que le dragon ne le trouve pas. Il vu que le dragon tourna sur place en scrutant le sol et ramassa quelque chose et le déposa sur un petit monticule de pièces d’or. Le pingouin put alors voir qu’il s‘agissait d’un œuf vert et bleu aussi gros que lui !!! FIN.

Suite. Tome 2. Le retour des anciens

Ecrit par Isabelle dans : 456 A,Arts littéraires | Tags :
29
Mai
2014
0

10 énigmes

Par Raphaël P.

Énigme 1

Il nous permet de nous nourrir

Mais peut simplement fleurir

Pour le plaisir du regard

Privé ou public

Ceux qui l’aiment peuvent y passer des journées

 

Énigme 2

Son trait est dépourvu d’esprit

Mais elle ne manque pas de force

C’est un mariage une fusion

Que l’on célèbre avec des noces

 

Énigme 3

Il est fait pour traverser les océans

Même si dans une vieille chanson

Il est petit et n’a jamais navigué

 

Énigme 4

Une table il peut exiger

De gazon il peut se contenter

Son filet ne sert pas à pêcher

Ses tournois sont très prisés

 

Énigme 5

Elle possède sa prope maison

Et intéresse peut les garçons

Cible parfois d’aiguilles

Elle plaît surtout aux filles

 

Énigme 6

Elle est une herbe

Mais aussi un prénom qui a fait son temps

Il suffit de l’effeuiller

Pour qu’un cœur tendre soit chaviré

 

Énigme 7

Ils sont deux

Ni trois

Ni un

Du même jour

Pas toujours pareils

Mais forcément liés

 

Énigme 8

Par son nom toujours triste

Même s’il ne connait point les larmes

Modèle des peintres et des artistes

Ou des poètes dont il inspire l’âme

 

Énigme 9

Témoignage d’amitié

Sa valeur est sans importance

Coutume de civilité

À Noël il fait partie des invités

 

Énigme 10

Elle peut être une couleur

Ou une fleur

Parfois pour embaumer une pièce de son odeur

 

 

Les réponses la semaine prochaine, revisitez le journal!

 

Ecrit par Isabelle dans : 456 A,Arts littéraires,Jeux | Tags :
28
Mai
2014
1

Poèmes…

 

(Pénélope)

J’y suis allée

Juste une seule fois

Mais tu n’y étais pas

J’étais là, sans toi

Sans que je puisse t’admirer

Te regarder

Te parler

Ou même t’aimer

 

 

(Pénélope)

Tu m’aimes

Je t’aime

Nous nous aimons

Tu m’aimais

Je t’aime

Mais tu m’as quitté

Et j’ai pleuré

Avec le cœur

Déchiré

 

(Amellie)

Tout au fond de mon cœur

Se trouve une petite fleur

Mais cette fleur est fanée

Je ne peux point l’arroser

Car chaque verre que je bois

Coule à chaque fois par mes yeux…

Je suis si fatigué

Je ne peux point me reposer

Car il y a mes pensées

Que je ne peux pas arrêter

Que je ne peux point contrôler…

 

 

Ecrit par Isabelle dans : 456 B,Arts littéraires | Tags :
23
Mai
2014
0

LA SPHÈRE D’OR

Par Collin

Il était une fois dans un petit village un fermier qui s’appelait Cozi. Il travaillait très fort pour le roi du château Montrebour. Un jour, on cogna  à sa porte toc, toc, toc. Il ouvrit la porte et un homme habillé en noir avec une cape noire entra et lui montra un sac d‘or et une carte. L’homme lui dit : « Rapporte-moi une sphère d’or au château du roi et je te donnerai 3 sacs d‘or. » Le fermier lui demanda pourquoi il fallait lui donner cette sphère et l’homme lui répondit simplement: « C’est l’ordre du roi! » L’homme reparti aussitôt. Alors le fermier alla voir le roi pour lui demander si cette histoire était vraie. Le roi lui répondit « Oui, il en est ainsi! » donc  le fermier prépara un sac avec de la nourriture et une arme et parti avec son cheval. Cela faisait des jours qu’il était parti puis il arriva dans une forêt noire et ténébreuse. Il y entra car la carte que lui avait donnée l’homme indiquait cette direction. En marchant, il entendit des voix derrière les arbres. Il regarda et vit deux gobelins qui  volaient un marchant. Cozi prit sa dague et sauta sur un des gobelins, il le mit par terre. Il l’assommât avec sa dague mais le deuxième gobelin l’attrapa et sortie son épée. Avant que l’épée du gobelin ne transperce Cozi, le marchant venu à sa défense et tua le gobelin avec son épée. Cozi se releva et vit que le marchant était en fait  une marchande. Cozi la remercia et alla partir quand la marchande lui demanda ce qu’il faisait ici. Cozi répondit : « Je viens chercher une sphère d’or qui est dans une montagne. » La marchande demanda alors : « Puis-je venir avec toi?» Cozi lui demanda si elle était certaine de vouloir prendre ce risque. Elle lui avoua qu’elle  aussi cherchait la sphère. Cozi demanda : « Pourquoi cherches-tu cette étrange sphère? » Elle dit : « Je la cherche pour que ce pays ou même ce monde ne se détruise pas. » Cozi était étonné d’entendre que la sphère avait des pouvoirs destructeurs. La marchande prétendait pouvoir rompre cette malédiction en détruisant la sphère. Cozi était prêt à continuer son aventure avec la marchande. Ils se présentèrent et Cozi apprit ainsi qu’elle se nommait Solviane. Les deux aventuriers partirent en direction de cette montagne abrupte. Après des mois de marche,  ils étaient rendus à la montagne. Cozi et Solviane virent des escaliers qui menaient jusqu’au sommet. Au bas de cette dernière se trouvait une indication disant : Voici les 400 marches qui mènent à la sphère. Les aventuriers arrivèrent au sommet où se trouvait la sphère. Cozi alla prendre la sphère mais tout à coup un golem d’or sorti et plaqua Cozi. Évidemment, cette mission ne pouvait pas être aussi simple. Solviane sortit une épée et attaqua le golem. Pendant ce temps, Cozi chercha à se défendre contre ce golem enragé. Heureusement, pour une seconde fois, Solviane était là pour le sortir de ces ennuis. Le golem ne se laissa pas faire, il sortit un pic du sol. Cozi avait repris ses esprits et frappa le pic avec sa dague. Le pic de roche se brisa. Le golem furieux frappa 4 fois Cozi et ainsi, le pauvre aventurier se retrouva au sol avec un bras cassé. Solviane sauta sur le golem et réussie à l’immobiliser et dit à Cozi : « Cozi,  prend la sphère et détruit la! » Cozi se releva et prit la sphère. Il réfléchit un bref instant. S’il détruisait la sphère, il n’obtiendrait pas d’or du roi et sera banni du royaume puisqu’il n’aura pas écouté la consigne de ce dernier. C’était un gros dilemme puisque s’il préférait l’or à la destruction de la sphère, le monde prendrait fin. Cozi se décida et lança la sphère au sol pour la briser. Elle éclata et le golem mourut instantanément puisque la sphère était détruite et que le monde devenait meilleur. Ils redescendirent la montagne fiers d’eux et ensemble bâtirent une nouvelle vie…

 FIN

Ecrit par Isabelle dans : 456 A,Arts littéraires,Imagination | Tags :
23
Mai
2014
0

Ça sent le printemps à plein nez!!!

par Céleste

Vieux-Port_de_Montreal_12Cliquez ici —–»»»» article de journal printemps

pour lire mon article!

 

Ecrit par Isabelle dans : 456 A,Arts littéraires,Géographie,Vacances | Tags : ,

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | TheBuckmaker.com WordPress Themes | Traduction WordPress tuto

Aller à la barre d’outils