24
Jan
2013

LUMINESCENTE Tome 2 : La rencontre

Par CHARLOTTE

1 an plus tard…

C’était dans une de ces grandes et belles forêts que par un jour ensoleillé cette jeune fille s’était établie dans cette forêt. Sous un soleil brillant aux couleurs mordorées, ses yeux reflétaient des espoirs et des rêves, sommeillant en elle depuis si longtemps, restant accrochés malgré toutes les personnes qui refusaient de croire en elle. Elle se sentait maintenant revivre, elle vivait enfin la vie autonome dont elle rêvait.

Elle se souvenait de ce jour d’euphorie. Mais environ une année plus tard, cette jeune fille avait changé. Maintenant qu’elle s’était définitivement installée dans la forêt et qu’elle avait pris connaissance des lieux, elle parlait. Après les mois où elle se nourrissait de silence, des larmes de la pluie et de la brume qui flottait dans l’air, elle reprenait goût à la vie. C’était grâce à cette lumière, qu’elle avait vu courir entre les arbres et avait qui elle conversait maintenant. Cette lumière lui procurait du pur bonheur, avec les clins d’œil étranges qu’elle semblait lui accorder. Le bonheur était un sentiment qu’elle avait depuis peu abandonné. Elle survivait, elle ne faisait que survivre, jusqu’à ce que son corps soit apte à autre chose.

Le jardin qui entourait sa maison et qu’elle avait abandonné un an auparavant comportait toujours de belles plantes, bien taillées et en parfaite symétrie car sa mère était toujours là. Sans mentir, il était certain que sa mère éprouvait une certaine peine à l’égard du départ de sa fille, mais la haine était si forte entre eux qu’elle recouvrait tout. Son mari était parti pour ce faire une meilleure vie, la laissant seule. Elle passait son temps à se dire que sa vie avait raté et qu’elle perdait tout. Son existence glissait entre ses doigts et elle perdait la tête. Sans tenir compte de l’opinion de sa fille, elle déménagea dans une petite maison, de longues années passèrent sans qu’elle ne sorte de sa petite chaumière et elle mourut seule, sans soutien et sans compagnie, comme elle le désirait, mais ça, je vous l’avait déjà dit…

Ecrit par Isabelle dans : 456C,Arts littéraires | Tags :

Pas de commentaire »

Flux RSS des commentaires pour cet article. URL de TrackBack

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | TheBuckmaker.com WordPress Themes | Traduction WordPress tuto

Aller à la barre d’outils