Message important de M. Lépine pour les parents des élèves du foyer 102

Bonjour !

Aujourd’hui, lundi 8 décembre, la moitié des élèves du foyer 102 ont été placés en arrêt d’agir en mathématiques.  Qu’est-ce que l’arrêt d’agir ?  Et bien il s’agit d’une procédure par laquelle nous plaçons certains élèves ou un groupe en entier en situation où ils ne reçoivent pas le cours normal, dû à une dynamique de classe intolérable avec laquelle il nous est impossible de prodiguer notre enseignement.  C’est ce que j’ai fait aujourd’hui suite à une situation franchement frustrante et inacceptable.

En effet, 7 élèves n’avaient pas du tout fait leur devoir (p.156) alors que 8 autres l’avaient très mal fait, en ne respectant pas du tout les règles claires énoncées la semaine dernière.  Un bâclage intolérable compte tenu de tout le sérieux que j’accorde au travail bien fait.  Ce devoir avait été donné mercredi de la semaine dernière.  Nous avions alors bien expliqué la façon de procéder à l’aide de la page 155.  Il ne fallait que refaire le même exercice à la page 156.  Un exercice simple servant surtout à réviser ce qui a été vu en classe.  Bref, le manque flagrant de sérieux et la paresse maladive de plusieurs ont fait en sorte de m’amener à prendre la décision de réagir énergiquement.  La situation ne peut plus perdurer de la sorte.  La réussite d’une grande proportion d’élèves de ce foyer est en péril !  Il n’est jamais trop tard mais actuellement je juge qu’il est minuit moins une.

Les quatorze élèves concernés ont été placés tout autour de la classe, bureaux face au mur.  Ils avaient comme consigne de ma part de ne rien ouvrir et de s’occuper en silence total, et ce comme ils le désiraient.  Je ne travaillerais pas avec eux aujourd’hui puisqu’ils ne respectent pas ce que je leur demande.  En réalité, c’est davantage eux qui ne travaillent pas avec moi.  Je ne suis pas là pour les garder durant 75 minutes, vous le comprendrez aisément.  Ce serait insultant pour moi et aussi pour vous.  J’ai donc continué à travailler avec le reste du groupe, soit 13 élèves.  Le tout s’est très bien passé, nous avons travaillé très sérieusement.  C’est ce que nous voulons tous pour nos enfants, et c’est pourquoi j’ai décidé d’agir avec fermeté et conviction.  Mais quelle perte de temps et d’énergie !  Une bonne quinzaine de minutes ont ainsi été amputées à la période et c’est ainsi fréquemment.  Puis-je me permettre d’hypothéquer la réussite de plusieurs pour gérer le manque de sérieux de certains, malheureusement en trop grand nombre ?  Je réponds non avec fermeté !  J’espère que nous partageons cette opinion car il serait alors difficile de faire changer les choses.

L’intervention semble avoir porté fruit.  Certains élèves mis en arrêt d’agir semblaient bien comprendre le sens de celle-ci.  J’en ai discuté quelques minutes avec toute la classe à la fin de la période pour mettre les choses au clair au sujet de ce qui sera attendu d’eux lors des prochains cours.  J’ai besoin d’eux et de vous pour que leur première secondaire en mathématiques ne soit pas un échec.  C’est un appel à l’aide que je vous lance, avec toute l’énergie que je mets à vouloir la réussite de tous.  Comprenez-moi bien, je n’ai aucune difficulté à gérer la classe.  Mais il n’est pas ici question de gestion des comportements mais bien de l’implication réelle de vos enfants.  Sur ce point, à part donner des retenues à chaque semaine le vendredi ou effectuer des arrêts d’agir comme aujourd’hui, j’ai bien peu de recours.  Vous êtes mes plus grands alliés et votre motivation plus grande que la mienne car il s’agit de la réussite de vos enfants, que je considère un peu comme les miens le temps qu’il me sont confiés.

Je vous demande de signer l’agenda de votre enfant pour confirmer la réception de mon message.  De plus, les élèves fautifs aujourd’hui ont une note à l’agenda.  Vous pourrez alors savoir si votre enfant a été placé en arrêt d’agir aujourd’hui.  Si c’est le cas, je compte sur votre aide pour que ce soit la dernière fois.

Merci de votre compréhension et de votre collaboration !

Hugo Lépine (un prof de mathématiques passionné … mais fatigué !)