L’usage de la calculatrice

La calculatrice et l’ordinateur accomplissent pour ceux et celles qui font des mathématiques la même chose que les traitements de textes accomplissent pour ceux et celles qui écrivent; ce sont des outils qui simplifient, mais n’accomplissent pas la tâche.

Je pense, à mon humble avis, que l’usage de la calculatrice est abusif de nos temps, car les élèves, au moindre calcul aussi simple soit-il, recourent à l’usage de cet outil. Rares sont les élèves qui essayent en premier lieu le calcul mental.

L’esprit critique chez ces utilisateurs abusifs de la calculatrice est presque inexistant, car pour l’élève s’il y a une erreur de calcul ce n’est pas de sa faute, mais c’est la calculatrice qui lui a donné tel résultat, ce qui est  aberrant!

Je suis pour l’usage de cet outil précieux qui peut vraiment  aider l’élève à gagner du temps, mais en devenir dépendant, là est le danger.

Est-ce que nous devons limiter l’utilisation de la calculatrice pour  les élèves?