Publié 18 mars 2013 par Martin Vaillancourt dans Formations
 
 

Le clavier et le doigté

Bien évidemment, avoir un bon doigté au clavier est très utile. Personnellement, je tape à trois doigts et demi et je dois regarder le clavier en plus… même pour écrire mon prénom! Résultat, j’écris l-e-n-t-e-m-e-n-t, je fais tout plein de coquilles et surtout, je perds le fil de ce que je veux dire… J’aurais donc dû prendre un cours, pourrais-je me dire… Qu’en est-il pour vous?

Mais voilà, avant de recommander l’utilisation de tutoriels pour les jeunes, il faut se poser plusieurs questions.

Est-ce que l’apprentissage du doigté est au programme au primaire? Au secondaire?

Les tous petits ont de… toutes petites mains et une motricité fines qui reste à développer plus complètement


Est-ce que mes élève sont prêts à investir du temps pour apprendre le doigté? En d’autres termes, en perçoivent-ils la valeur ajoutée?

 

 

Est-ce que mes élèves utilisent FRÉQUEMMENT le clavier?

 


Est-ce que moi, l’enseignant, j’encourage l’utilisation du clavier plutôt que le papier-crayon?

 

 

Est-ce que mes élèves réalisent toutes les étapes du cycle d’écriture sur le clavier?

 


Martin Vaillancourt