Publié 26 septembre 2012 par Martine Paré dans Activité TIC
 
 

Publisher : jouer les infographistes!

Logo PublisherMicrosoft Publisher 2010 est une application pour Windows qui permet, de façon simple et rapide, de concevoir, de publier et de partager une foule de documents visant la communication d’information: un journal, une brochure, un livret, de la publicité, des cartons d’invitation, un calendrier, un diplôme, etc.

Les résultats sont surprenants : des publications élégantes et à l’aspect très professionnel. C’est à croire qu’elles ont été réalisées avec des applications infographiques ultra-spécialisées, mais fort heureusement, sans la lourdeur liée à ce genre d’applications ou aux innombrables heures à y consacrer.


Une utilisation simple et efficace

Conçue au départ pour répondre aux besoins marketing de petites entreprises aux moyens financiers limités, Microsoft Publisher s’avère pédagogiquement très intéressant et plutôt rentable pour travailler le processus d’écriture avec les élèves. D’abord, l’application demeure à la portée des utilisateurs débutants, car elle propose une multitude de modèles dont la mise en page est préétablie. Ensuite, l’environnement proposé par ces modèles donne l’impression d’écrire « pour vrai », diront les élèves. Par exemple, quand on choisit un modèle « bulletin », on compose son texte dans un cadre spécifique au journal. Zones de texte organisées en colonnes, espaces réservés au grand titre, aux sous-titres et aux images: tout y est. Il ne reste alors qu’à se concentrer sur le contenu, c’est-à-dire l’information à y inclure (n’est-ce pas le but?). Or, les modèles proposés comportent des informations pertinentes pour le scripteur: on lui glisse ça et là des suggestions de formats de contenus susceptibles de mieux transmettre l’information au lecteur potentiel. Cet exemple de modèle de bulletin le démontre bien. Ceci dit, il est possible, si on le souhaite, de personnaliser les modèles proposés, en modifiant leur mise en forme, que ce soit les couleurs, les polices, le format ou les images pré-intégrées.

Par ailleurs, comme Publisher fait partie de la suite Office, l’utilisateur peut s’y repérer plus aisément, car les menus et les barres d’outils sont présentés dans le même format.

Qu’en est-il de la diffusion des compositions créées? Publisher permet d’enregistrer les créations en format PDF et donc de pouvoir les publier dans différents supports tels sa communauté du Portail, son blogue, etc.

Enfin, la version 2010 a amélioré beaucoup d’irritants, ce qui en fait maintenant un outil fort agréable pour soutenir ses besoins de production.

Pas parfait, mais…
Comme n’importe quelle application, Microsoft Publisher n’est pas « parfait », au sens où il comporte certaines limites. On soulignera entre autres, pour reprendre l’exemple du journal cité plus haut, qu’il ne s’agit pas ici d’un réel outil de création de journal web. Aussi, le format de publication standardisé demeure le format « PDF » dont le fini est statique. Certains y trouveront à redire. Autre limite : l’application n’existe que pour Windows. Les usagers Mac doivent donc se replier sur d’autres outils…

Il reste que les vraies questions à se poser demeurent toujours les mêmes lorsqu’on veut exploiter ces outils en classe : quel est le besoin réel qui ressort ? Quelle intention pédagogique amène l’exploitation de cette application ?

En complément d’information: les tâches de base dans Publisher sur le site de Microsoft Office.


Martine Paré