Publié 14 juin 2012 par Martin Vaillancourt dans Activité TIC
 
 

Dictionnaire des sons interactif

Lors du Rendez-vous Cyber-savoir du 26 avril dernier,  vous avez été nombreux à démontrer un grand intérêt pour le projet de dictionnaire des sons interactif de Valérie Gingras et ses élèves. Nous publions donc ici un article de cette enseignante sur les étapes de réalisation de son projet. Vous retrouverez aussi en pièce jointe un document Word résumant l’ensemble de ce proje

 

Aux mois de décembre et janvier, nous avons vécu en classe DGA/DGA communication 1er cycle un projet qui a eu un vif succès auprès des élèves. Les élèves ont été motivés tout au long de sa réalisation, qui s’avéra toutefois plus longue que prévue, et ils ont été persévérants devant les difficultés rencontrées. J’aimerais donc vous partager ce que nous avons vécu.

 

Depuis le début de l’année, nous avons travaillé la conscience phonologique par le biais du matériel Raconte-moi les sons[1]. Après plusieurs situations d’apprentissage, de nombreux phonèmes étaient maîtrisés tandis que d’autres causaient problème. Afin d’aider les élèves à généraliser les liens graphèmes-phonèmes dans un contexte de lecture réel, j’ai eu l’idée de faire un dictionnaire des sons. Pour chacun de mes élèves, j’ai ciblé un ou deux phonèmes en voie d’acquisition. J’ai aussi privilégié les confusions de graphèmes (spatiales et/ou phonétiques) présentes chez les élèves.  J’avais aussi pour objectif de renforcer les connaissances acquises sur les différentes graphies d’un phonème. De plus, étant donné les difficultés de mes élèves en orthographe, c’était un moyen de les amener à dégager certaines constances orthographiques : par exemple, le son «o» s’écrit «eau» en fin de mot seulement.

 

Dans les années antérieures, je faisais fabriquer par les élèves un dictionnaire de sons individuel. Dans un duo-tang, chaque page représentait un phonème et les élèves y notaient des mots dans lesquels ils le retrouvaient. Je me suis questionnée sur la façon d’articuler une telle situation d’apprentissage en intégrant les TICs. Le projet c’est peu à peu complexifié, au fur et à mesure de sa planification, mais, au final, le résultat a été des plus intéressants.

 

C’est ainsi que chaque élève s’est trouvé responsable d’un ou deux phonèmes et de ses différentes graphies. À la fin du projet, le travail de chacun a été rassemblé en un tout. Ensemble, ils ont construit un dictionnaire des sons interactif.

 

En résumé, avec le logiciel PowerPoint, chaque élève a créé 20 diapositives. Sur chacune de ces diapositives, il devait inscrire un mot contenant le phonème ciblé, tout en mettant en relief, par le biais de la couleur, la graphie de ce phonème. Ensuite, il ajoutait une image représentant son mot. Cette illustration était choisie parmi les images de la bibliothèque clipart de Office. Finalement, l’élève effectuait un enregistrement audio du mot. Dans chacune des diapositives, les éléments devaient apparaître dans un ordre donné : mot, image puis enregistrement. Ceci a pour but d’augmenter graduellement le soutien à la personne qui consultera le dictionnaire et travaillera l’anticipation à partir de la sélection d’indices significatifs.

 

Pour la réalisation du projet, chaque élève devait choisir 20 mots contenant le ou les phonèmes ciblés. Je leur ai précisé que le son pouvait se retrouver au début, au centre ou à la fin du  mot. Comme ils étaient libres dans le choix des mots, ceux qui ont été sélectionnés avaient une valeur affective, donc la motivation à les intégrer à leur dictionnaire s’en est ressentie. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque plusieurs élèves m’ont demandé, les yeux plein d’attentes, s’ils avaient le droit de chercher leurs mots dans leurs moments libres… ou même à la maison! Les mots choisis avaient une valeur affective pour l’élève puisqu’il les avait lui-même sélectionnés. Par exemple, un élève qui adore les animaux a choisi ses mots en fonction de son intérêt, peu importe le niveau de difficulté de ces mots.

 

Au cours de la réalisation de ce projet, j’ai eu plusieurs surprises. Tout d’abord, la durée prévue s’est avérée insuffisante. Il a fallu me réajuster en cours de route. Deuxièmement, il aurait été facilitant de faire un procédurier pour le projet. En effet, souvent les élèves oubliaient la démarche pour effectuer telle ou telle action. Dans un projet que j’ai mis en place par la suite, chaque élève avait en main la démarche complète illustrée avec des captures d’écran et ceci m’a évité de nombreuses explications répétées et a augmenté l’autonomie de tous.

 

J’ai fait une découverte intéressante au plan pédagogique au cours de ce projet. En effet, l’exploitation de la bibliothèque clipart demande l’utilisation de connaissances en lecture. Lorsqu’on cherche une image pour représenter un mot, on n’obtient pas toujours le résultat escompté. Les élèves ont donc dû parfois employer des mots de même famille morphologique ou de même famille de sens car le mot recherché ne correspondait pas toujours à une image.

 

L’intégration des TICs dans un dictionnaire des sons a eu de nombreux avantages. Tout d’abord, la motivation des élèves s’est accrue. Comme la condition posée pour qu’un mot soit intégré au dictionnaire était qu’il soit correctement orthographié, jamais les divers outils de correction orthographique ne furent autant utilisés. De plus, ce dictionnaire permet une rétroaction vocale. L’élève qui le consulte peut écouter le mot afin de valider la justesse de sa lecture. Un dictionnaire des sons fait sur papier ne permet pas une telle rétroaction. J’ai aussi remarqué une plus grande persistance chez la plupart des élèves. Même si c’était la première fois que nous utilisions le volet animation du logiciel PowerPoint et que ceci s’est avéré difficile, les élèves voulaient poursuivre leur réalisation du dictionnaire malgré les embûches. Chez certains élèves qui éprouvent des difficultés à faire des demandes d’aide, j’ai remarqué une plus grande facilité à demander des explications supplémentaires.

 

En terminant, je voudrais souligner que dans ce projet, j’ai moi aussi fait des apprentissages. J’ai découvert de nouvelles avenues d’applications pédagogiques du logiciel PowerPoint. J’ai été impressionnée par la vitesse d’acquisition, par des élèves en difficulté, de connaissances liées aux TICs. Mais, par-dessus tout, je vois l’importance de publier et partager nos réalisations, par différents médias. Ce projet est né de discussions avec des collègues, de partage de projets intégrant les TICs vus sur le web et de consultations du réseau Cybersavoir. Je vous dirais ceci, n’hésitez pas à écrire des articles, même très brefs. Leur portée peut vous impressionner.

 

Valérie Gingras

Enseignante en classe DGA/DGA communication 1er cycle, école La Petite-Patrie

 

Description du projet Dictionnaire des sons pour rendez-vous 2012


[1] LAPLANTE, Josée. Raconte-moi les sons : Cartes repères, [DVD-ROM], Québec, Septembre

éditeur, 2011


Martin Vaillancourt